dans

Mercato : l’OM sur les traces d’un joueur de Man City

L’OM a un plan B en cas d’échec pour Jonathan Clauss !

Manchester City's Yan Couto during the pre-season friendly match at the Academy Stadium, Manchester. Picture date: Tuesday July 27, 2021. By Icon Sport

L'OM cherche toujours un piston à droite. Si le club phocéen songe à Jonathan Clauss, Pablo Longoria a aussi des vues sur Yan Couto, le jeune latéral de Manchester City Plus

L’OM a un œil sur Yan Couto

Ce n’est pas un secret, l’Olympique de Marseille doit recruter au poste d’arrière-droit cet été. Seul latéral droit de métier à l’OM, Pol Lirola aura besoin de joueur pour le suppléer dans ce rôle. Pour rappel, la saison prochaine, le club phocéen disputera la Ligue des champions. Ainsi, les Marseillais auront besoin d’un effectif plus profond s’ils veulent tenir la cadence.

Yan Couto sous les couleurs du SC Braga / Icon Sport
Yan Couto sous les couleurs du SC Braga / Icon Sport

Alors que l’OM est en discussions avec Jonathan Clauss et le RC Lens, Pablo Longoria a une option de secours. Il s’agit du jeune Yan Couto. Le jeune brésilien a été prêté par Manchester City à Braga et a su se faire remarquer dans le championnat portugais. Le latéral droit aura disputé 28 matchs cette saison en championnat, marqué 1 but et délivré 3 passes décisives.

Marseille n’est pas seul sur le coup

De retour de prêt après une bonne saison à Braga, le jeune latéral brésilien a piqué la curiosité de plusieurs clubs. Selon UOL, en plus du club phocéen, le FC Porto est également venu se renseigner pour le joueur. D’autre part, selon Jorge Nicola, le club de Fenerbahce, l’Olympiacos, Gérone, Bâle et Hull City ont aussi des vues sur le jeune latéral de 20 ans.

Le club phocéen pencherait pour un achat sec tandis que les Citizens, voyant le potentiel du joueur, préfèrent un prêt. Pour l’instant, le latéral n’est évoqué qu’en cas de plan B, et l’OM donne toujours sa priorité à Jonathan Clauss pour devenir le piston droit dont Marseille a besoin. Ces négociations s’annoncent cependant difficiles devant le prix demandé pour s’attacher les services du Français. Affaire à suivre…

Personne(s) lié(s) à cet article : Yan Couto
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires