dans

Matthijs de Ligt : son refus initial de se faire vacciner crée la polémique

Le retour des anti-vax ?

Matthijs de Ligt a finalement accepté de se faire vacciner. Icon Sport
Matthijs de Ligt a finalement accepté de se faire vacciner. Icon Sport

Matthijs De Ligt, le jeune défenseur des Pays-Bas, a provoqué une vive polémique au cours des derniers jours en raison de son refus de se faire vacciner contre le Covid-19 avant le début de l'Euro 2021. Mais finalement, le joueur de la Juve a changé d'avis et accepté la fameuse injection. Plus

« La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». Rarement, ce proverbe français aura été autant d’actualité. Alors que plus de 3,5 millions de personnes sont décédées du Covid-19 dans le monde au cours de l’année écoulée, la question de la vaccination se fait toujours plus prégnante dans de nombreux pays. Et ce dossier pour le moins épineux vient de déborder dans le monde du football, avec une polémique liée au joueur néerlandais Matthijs De Ligt. Ce dernier a d’abord refusé de se faire vacciner dans le cadre de l’Euro 2020, avant de faire machine arrière.

Matthijs de Ligt. Icon Sport
Matthijs de Ligt. Icon Sport

Matthijs de Ligt défend sa liberté de choix

Le défenseur central des Oranje et de la Juventus a d’abord affirmé haut et fort son refus de se faire vacciner contre le coronavirus. La vaccination n’est pas obligatoire avant l’Euro de football qui va bientôt commencer. Mais alors que de nombreux joueurs venant de toute l’Europe et de nombreux clubs vont se rencontrer, elle est fortement recommandée. Récemment, c’est Kylian Mbappé qui s’est ainsi affiché sur les réseaux sociaux après sa vaccination.

Mais alors que la fédération des Pays-Bas a proposé à tous les joueurs de se faire vacciner avant le début de l’épreuve, Matthijs De Ligt fait partie des six qui ont refusé. Il a ainsi rappelé dans une réaction à ESPN que ce n’était pas « obligatoire« . Pour le rugueux défenseur, « tout le monde doit être responsable de son propre corps. »

Le défenseur cède face à la pression populaire

Pour autant, cette position n’aura finalement duré que quelques heures. Face à une polémique grandissante Matthijs De Ligt a finalement changé d’avis. Il a ainsi expliqué qu’il avait déjà été contaminé par le Covid-19 au mois de janvier dernier. Le joueur a rétropédalé en affirmant qu’il était « absolument favorable au vaccin » et qu’il était prêt à le recevoir dès que possible.

Si Matthijs de Ligt s’affirme donc finalement aux antipodes des « anti-vax », ce n’est toutefois pas le cas de tous ses coéquipiers. L’attaquant Wout Weghorst, par exemple, maintient pour l’instant sa position. Interrogé par la chaîne de télévision publique NOS, il a incité tout le monde à faire « son propre choix. »

Matthijs De Ligt / Photo : Iconsport
Matthijs de Ligt est déjà tombé malade du Covid-19 au mois de janvier dernier. Photo : Iconsport

Cristiano Ronaldo, le coéquipier de Matthijs de Ligt à la Juventus Turin, s’était lui aussi retrouvé au cœur d’une polémique. Testé positif au Covid-19, il n’avait pas respecté les protocoles sanitaires fin 2020. Alors que l’Italie a payé un lourd tribut face à la pandémie, Zlatan Ibrahimović a aussi été vertement critiqué pour une sortie au restaurant.

Enfin, une autre star du ballon rond a pris position pour le vaccin ces derniers mois : Lionel Messi. Pour remercier l’entreprise chinoise Sinovac qui a offert 50.000 doses de vaccin à la confédération sud-américaine de football, il avait fait cadeau de trois maillots dédicacés. Un geste qui avait déclenché lui aussi une polémique…

Personne(s) lié(s) à cet article : Matthijs de Ligt
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires