dans

Longoria sur les sanctions après OL-OM : « on doit prendre de la hauteur »

Le président de l’OM s’est montré mesuré à la veille du verdict de la commission de discipline de la LFP.

Pablo Longoria, le président de l'OM. Icon Sport
Pablo Longoria, le président de l'OM. Icon Sport

Pablo Longoria, le président de l'OM, a pris la parole à la veille du verdict de la commission de discipline de la LFP au sujet du match OL-OM, arrêté le 21 novembre après le jet de bouteille qui a atteint Dimitri Payet. Le dirigeant espagnol n'a pas voulu ajouter de l'huile sur le feu et a livré un discours mesuré. Plus

Longoria plaide l’apaisement

Pablo Longoria n’ira pas en guerre. Dans une interview à L’Equipe, publiée ce mardi 7 décembre, le président de l’OM a en effet promis « d’accepter » la décision de la commission de discipline de la LFP au sujet du match OL-OM, qui sera rendue mercredi 8 décembre. Et ce, même si le club phocéen doit rejouer le match.

« Si c’est le cas, on devra l’accepter. On doit prendre de la hauteur et penser au bien commun, je l’ai dit. C’est une décision qui aura une conséquence pour tous les clubs français, pas seulement pour l’OL et l’OM. Si chaque fois qu’un match est interrompu, on doit le rejouer… Dans le monde du foot européen, la réaction du cœur pour 90 % des gens est de demander match perdu à l’équipe dont les supporters se sont mal comportés. Je ne pense pas que donner le pouvoir à un spectateur d’influer sur le résultat d’un match soit une bonne idée pour l’équité sportive non plus. Est-ce qu’un supporter, individuellement, peut déterminer le résultat d’un groupe de joueurs qui travaille toute une saison pour aller le plus haut possible ? »

Pablo Longoria à L’Equipe

« Des sanctions pour chaque type d’incident »

Pablo Longoria réclame simplement une chose : l’instauration d’un répertoire de sanctions pour punir chaque infraction de manière systématique.

« Je souhaite simplement avoir un règlement clair dans lequel les sanctions qui s’appliquent sont actées pour chaque type d’incident. Cela éviterait à tout le monde de se poser des questions à chaque fois. Ça serait cohérent. Ce qui n’est pas responsable, c’est de chercher à préserver chacun nos intérêts individuels alors que c’est un problème collectif. »

Pablo Longoria à L’Equipe
Pablo Longoria, le président de l'OM. Icon Sport
Pablo Longoria, le président de l’OM. Icon Sport

Jean-Michel Aulas s’est découvert un allié inattendu…

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Pablo Longoria
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires