dans

Lionel Messi, Ronald Koeman, Gerard Piqué : le Barça enrage sur l’arbitrage pendant le Clásico

Chacun avait quelque chose de spécifique à reprocher à l’arbitre…

Lionel Messi, Ronald Koeman et Gerard Piqué ont pesté contre l'arbitrage lors du Clasico contre le Real Madrid (1-2), samedi 10 avril. Icon Sport
Lionel Messi, Ronald Koeman et Gerard Piqué ont pesté contre l'arbitrage lors du Clasico contre le Real Madrid (1-2), samedi 10 avril. Icon Sport

Le Barça était furieux d'avoir perdu le Clásico face au Real Madrid (1-2), samedi 10 avril, et a dirigé sa colère vers le corps arbitral. Lionel Messi, Ronald Koeman et Gerard Piqué, notamment, ont accusé l'arbitre de la rencontre de divers torts. Plus

Un Clásico animé et tendu, comme on les aime. Samedi 10 avril, le Real Madrid a pris le meilleur sur le FC Barcelone (2-1) pour reprendre provisoirement la tête de la Liga. Globalement dominé, le Barça pouvait pourtant s’estimer déçu, avec notamment une barre transversale heurtée dans les dernières secondes. Mais c’est surtout après l’arbitrage que les Blaugrana en voulaient. Un arbitrage qui leur a été défavorable, selon eux, à l’image d’un Lionel Messi, d’un Ronald Koeman et d’un Gerard Piqué très remontés.

A lire aussi : Esteban Granero révèle comment le Real Madrid de Mourinho a battu le meilleur Barça de l’histoire

Lionel Messi réclame du respect

Plutôt habitués à être dirigés par Antonio Mateu Lahoz à l’occasion de ces Clásicos au sommet, Barcelonais et Madrilènes ont eu la surprise de voir Gil Manzano prendre la place du renommé arbitre espagnol. L’homme en noir, moins expérimenté, a tenté d’imposer son autorité. Trop au goût de Lionel Messi, qui n’a pas aimé le comportement de M. Manzano à son égard, au point de l’apostropher pendant le match :

« Arbitre ! Parle bien, avec respect ! »

Lionel Messi à l’arbitre
Lionel Messi impuissant pendant le Clasico contre le Real Madrid (1-2). Icon Sport
Lionel Messi impuissant pendant le Clasico contre le Real Madrid (1-2). Icon Sport

Ronald Koeman hors de lui

Ronald Koeman, lui, n’en avait que pour le contact entre Ferland Mendy et Martin Braithwaite dans la surface madrilène, à la 83e minute de jeu. Pour lui, comme pour tous les Blaugrana, le penalty était flagrant. Mais M. Manzano n’a même pas pris la peine de consulter la VAR, tant le contact était trop léger à ses yeux. De quoi faire sortir l’entraîneur néerlandais de ses gonds :

« Le penalty est très clair. Si l’arbitrage a influencé le match ? Sans ça, c’est 2-2, c’est clair. Je ne sais pas pourquoi il y a le VAR en Espagne. Tout le monde a vu la faute. La façon dont Martin (Braithwaite) tombe, ce doit être une faute. L’arbitre peut ne pas voir le jeu, mais nous avons le VAR pour des situations comme celle-ci. Mieux vaut ne pas en dire plus ».

Ronald Koeman en réaction à chaud d’après-match au micro de Movistar

Gerard Piqué et le temps additionnel

Koeman n’a pas été le seul à demander des explications au corps arbitral dès le coup de sifflet final. Blessé pour ce match, Gerard Piqué s’est rué hors des tribunes à la fin du match pour s’en prendre à l’arbitre. Selon Marca, un délégué a même dû intervenir. Mais c’est surtout l’échange que l’âme des Blaugrana a eu avec Luka Modrić qui a retenu l’attention. Beau joueur, Piqué a tout de même tenu à serrer la main des Madrilènes au coup de sifflet final. Mais le Ballon d’Or 2018 des Merengue a compris ce que le défenseur catalan venait faire là. « Ah, tu attends pour râler toi ! ». Ce à quoi Piqué a répondu :

« Mec, quatre minutes… « 

Gerard Piqué à Luka Modrić

Le capitaine des Blaugrana faisait référence au temps additionnel accordé par le corps arbitral, trop maigre à son goût. « Tu en voulais combien ? », lui a répondu le Croate. Des minutes comme des buts, Gerard Piqué en voulait sûrement un peu plus…

Personne(s) lié(s) à cet article : Gerard Piqué, Lionel Messi, Ronald Koeman
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires