dans

Ligue 1 : Saint-Etienne n’est plus un club à vendre !

Coup de théâtre chez les Verts !

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les présidents de l'AS Saint-Etienne (Icon Sport)
Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les présidents de l'AS Saint-Etienne (Icon Sport)

Toujours dans l'incertitude sportivement parlant, l'AS Saint-Etienne pourrait changer son fusil d'épaule en interne. Ainsi, l'ASSE ne serait plus à vendre. Un actionnaire minoritaire serait recherché. Plus

En vente depuis plus d’un an, le club de Saint-Etienne aurait décidé de changer de stratégie. Aidée par une rentrée d’argent inattendue, l’ASSE a finalement décidé de ne plus vendre et les présidents Roland Romeyer et Bernard Caïazzo seraient désormais en quête d’un actionnaire minoritaire.

L’accord entre la LFP et CVC va soulager les caisses de l’ASSE

Selon But ! Sainté, c’est l’accord entre la LFP et CVC qui va permettre aux Verts de changer de cap. Pour rappel, la Ligue de Football Professionnel a accepté de céder une partie de sa filiale commerciale à CVC Capital Partners contre 1,5 milliard d’euros. Les clubs de Ligue 1 vont ainsi récupérer un joli magot, estimé à 33 millions d’euros pour l’AS Saint-Etienne. Une somme qui va donner un peu d’air à l’actuel dix-huitième de L1, toujours à la lutte pour son maintien au sein de l’élite du football français. Mais qui devra être couplée à d’autres efforts importants.

Alors qu'ils souhaitent vendre le club depuis plusieurs raisons, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer disposent de plusieurs repreneurs potentiels (iconsport)
Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, les présidents de l’ASSE (iconsport)

Un mercato estival très rythmé chez les Verts ?

À huit journées de la fin de la saison, l’AS Saint-Etienne, fraîchement battue par l’OM, ne sait toujours pas à quel échelon elle évoluera la saison prochaine. De quoi fortement compliquer les premiers contacts avec de potentielles recrues. Dans le sens des départs en revanche, le club du Forez devrait se montrer extrêmement actif cet été.

Ainsi, une vingtaine de joueurs arrive en fin de contrat, dont certains des plus gros salaires comme Wahbi Khazri, Riyad Boudebouz ou Timothée Kolodziejczak. Des départs massifs sont donc à prévoir. Financièrement, cet apurement semble indispensable. Sportivement, il faudra trouver des successeurs de qualité pour repartir de l’avant. En parallèle, les présidents Romeyer et Caïazzo seraient à la recherche d’un actionnaire minoritaire. Afin de renflouer encore un peu plus les caisses et ainsi voir l’avenir plus sereinement. En Ligue 1 ou en Ligue 2 ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Saint-Étienne (ASSE)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires