dans

Nkunku (Leipzig) : “si je continue comme ça, l’équipe de France viendra probablement”

L’ancien Parisien ne se cache pas !

Christopher Nkunku marche sur l'eau avec Leipzig. Icon Sport
Christopher Nkunku marche sur l'eau avec Leipzig. Icon Sport

Christopher Nkunku marche sur l'eau avec Leipzig depuis le début de la saison. Le jeune milieu offensif français (23 ans) en est déjà à 9 buts et 3 passes décisives en 10 matchs. De quoi continuer à rêver de l'équipe de France... Plus

Il n’est pas forcément le Français dont le nom revient le plus souvent en Bundesliga. Mais Christopher Nkunku fait tout pour qu’on parle de lui. Le joueur de Leipzig s’est imposé comme l’élément offensif majeur d’un club qui connaît pourtant un début de saison compliqué. Il affiche déjà 9 buts en 10 matchs, en y ajoutant 3 passes décisives. Et il ne donne aucun signe d’essoufflement, au contraire. L’ancien Parisien a ainsi claqué 8 buts lors de ses 5 dernières rencontres, dont son retentissant triplé contre Manchester City (3-6) en Ligue des champions.

Nkunku : “je me sens fort”

Interrogé sur son excellente forme par BILD, Nkunku a tenté de s’expliquer. “Oui je me sens fort. Surtout parce que j’ai eu une bonne préparation cet été. Il y a un an, nous n’avions pas eu de phase de préparation appropriée à cause de la pandémie de Covid-19 et du Final 8 de la Ligue des champions. Maintenant, je suis au top.” Malgré le départ de ses jeunes compatriotes Dayot Upamecano (Bayern) et Ibrahima Konaté (Liverpool) cet été, le milieu offensif ou ailier s’éclate donc aux côtés d’Emil Forsberg, Dani Olmo, André Silva, Yusuf Poulsen et compagnie. Au point d’avoir déjà des envies d’ailleurs ?

Christopher Nkunku est intenable en ce moment avec Leipzig. Icon Sport
Christopher Nkunku est intenable en ce moment avec Leipzig. Icon Sport

Non, assure Nkunku, qui jure qu’il ne se voit pas plus grand que Leipzig. “Je ne me sens pas comme le joueur le plus important. Ce n’est pas une pression pour moi, après tout, on a choisi ce boulot, il y a de la pression ordinaire. Si je pensais aux autres clubs, on pourrait oublier tout de suite nos objectifs de la saison.

L’équipe de France ? “Une motivation”

S’il ne rêve officiellement pas encore de clubs comme le Barça, qui s’intéressait à lui il y a six mois, Nkunku peut tout de même voir plus haut sans mettre Leipzig en danger : l’équipe de France. Un objectif que le titi parisien assume depuis plus d’un an, et qui pourrait bientôt devenir réalité ? L’ancien international Espoirs (6 sélections en 2018) y croit.

Le sélectionneur ne m’a pas encore appelé. Mais ce n’est pas grave. Je prends ça comme une motivation. J’enchaîne mes performances avec Leipzig et je sais que la porte de l’équipe nationale n’est jamais fermée. Si je continue comme ça, ça viendra probablement.”

Christopher Nkunku à BILD
Christopher Nkunku en 2018 avec l'équipe de France Espoirs, ici aux côtés d'Houssem Aouar. Icon Sport
Christopher Nkunku en 2018 avec l’équipe de France Espoirs, ici aux côtés d’Houssem Aouar. Icon Sport

Mais Jonathan Clauss (Lens) peut en témoigner : réclamer les Bleus ne sert à rien quand Didier Deschamps n’écoute pas…

Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires