dans

L’Atlético demande une belle faveur à Antoine Griezmann

Le feuilleton de trop ?

Antoine Griezmann sous les couleurs de l'Atlético de Madrid (Icon Sport)
Antoine Griezmann sous les couleurs de l'Atlético de Madrid (Icon Sport)

Actuellement prêté à l'Atlético de Madrid par le FC Barcelone, Antoine Griezmann pourrait rejoindre définitivement les Colchoneros en 2023. Sauf que pour anticiper ce transfert, les dirigeants madrilènes aimeraient que le champion du monde baisse -encore- son salaire... Plus

Une saison capitale pour Antoine Griezmann

Si précieux lors de son premier passage à l’Atlético de Madrid entre 2014 et 2019 (133 buts, toutes compétitions confondues), Antoine Griezmann n’a clairement pas réalisé un comeback aussi remarqué depuis qu’il est prêté chez les Colchoneros (9 réalisations en un peu plus d’une saison). Victime d’une incroyable disette ces derniers mois, le champion du monde français a trouvé la faille dès la première journée de Liga à Getafe. Sauf que l’ancien crack de la Real Sociedad n’est plus un titulaire indiscutable sous les ordres de Diego Simeone. Et que de nouvelles demandes sur son salaire pourraient bien crisper encore un peu plus le natif de Mâcon. Et ce à moins de trois mois du Mondial au Qatar.

Antoine Griezmann a enfin remarqué en match officiel. Icon Sport
Antoine Griezmann a enfin remarqué en match officiel. Icon Sport

Encore une baisse de salaire demandée par l’Atlético ?

À quoi joue l’Atlético de Madrid ? Concrètement, Antoine Griezmann est prêté aux Colchoneros jusqu’à la fin de la saison. Ensuite, soit il retournera au FC Barcelone, soit il sera automatiquement acheté par les Madrilènes, contre 40 millions d’euros. Un montage qui ne ferait plus l’unanimité du côté de l’Atlético. Par conséquent, comme l’explique notamment El Mundo Deportivo, l’autre club de Madrid aurait demandé à Griezmann de diminuer son salaire de 30%, lui qui avait déjà accepté de baisser ses émoluments de moitié en arrivant de Barcelone. Et ce histoire d’amortir l’indemnité de transfert potentiellement à payer lors du prochain mercato estival.

Sauf qu’en parallèle, l’Atlético n’a fait jouer Antoine Griezmann que 28 minutes lors de chacune des deux premières journées de Liga. Or, pour que l’option d’achat soit levée, il faut que le joueur dispute au moins 30 minutes lors de la moitié des matches joués par l’Atlético. Une façon détournée de ne pas payer le Barça l’an prochain ? C’est bien possible. Mais dans ce cas, pourquoi faire une telle demande à l’international aux 42 buts en 108 sélections en Equipe de France ? Espérons que cette affaire ne fragilise pas davantage un élément toujours dans les petits papiers du sélectionneur national, Didier Deschamps. Et qui pourrait avoir un grand rôle à jouer au Qatar, une fois de plus.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Atlético de Madrid
Personne(s) lié(s) à cet article : Antoine Griezmann
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires