dans

L’alcool et la fête du matin au soir pour noyer son chagrin : Ronaldinho est à la dérive !

Comment a-t-il pu en arriver là ?

Ronaldinho toujours plus fêtard, mais pas pour les bonnes raisons... Icon Sport
Ronaldinho toujours plus fêtard, mais pas pour les bonnes raisons... Icon Sport

Ronaldinho est au plus mal. Dévasté par la mort de sa mère, l'ancien magicien du Barça et du Brésil a sombré dans la fête et l'alcool pour noyer sa peine. Ses proches sont particulièrement inquiets... Plus

Ronaldinho. Un nom qui suffit à faire frémir tous les fans de football. L’ancien milieu offensif a fait danser les passionnés du ballon rond avec ses dribbles exquis et son goût du spectacle. Mais la légende du Barça et du Brésil, Ballon d’Or 2005, n’est plus que l’ombre de lui-même.

Une retraite très mal vécue

Depuis sa retraite en 2015, Ronaldinho éprouve une profonde forme de mélancolie. Sa « petite mort » semble l’avoir sévèrement affecté, lui qui trouvait son plaisir et sa joie de vivre sur les terrains. « J’ai pleuré de mélancolie quand je me suis souvenu de ces moments si forts au Barça« , révélait-il même récemment.

Alors pour tuer le temps, « Ronnie » s’adonne parfois à des activités douteuses. Il a ainsi passé plus d’un mois au prison au Paraguay, en mars 2020, pour l’usage d’un faux passeport.

L’alcool comme refuge à sa douleur

Et dernièrement, un drame personnel a achevé de le terrasser. La mère du virtuose brésilien est morte du Covid au début de l’année, ce qui a dévasté Ronaldinho. Pour noyer son chagrin, le quadragénaire (40 ans) s’est réfugié dans l’autre grande passion de sa vie : la fête. Et il la préfère quand les soirées sont bien arrosées. Sauf que, désormais, la légende ne boit plus pour s’ambiancer. C’est pour tenter d’oublier sa peine qu’il a sombré dans l’alcool, comme le raconte un de ses proches à AS.

Ronaldinho avec la Ligue des champions 2006 au Barça. Icon Sport
Ronaldinho avec la Ligue des champions 2006 au Barça. Icon Sport

« Ronaldinho commence à boire de la vodka, du whisky, du gin le matin et ne cesse de boire que le lendemain matin. Nous avons remarqué que c’est devenu plus fréquent depuis la mort de sa mère » .

Un proche de Ronaldinho, au journal brésilien Extra

Des « dégâts » profonds

Pire : l’ancien maestro ne serait pas aidé par certains membres de son entourage, qui continuent de l’entraîner vers le fond.

« Il fait des barbecues, il danse, il va toujours très loin. Ronnie vit dans une forteresse avec tout ce dont il a besoin. Il a un cœur immense et essaie d’être généreux avec ses amis, mais ils ne sont pas tous de vrais amis et je peux voir les dégâts qui lui sont infligés » .

Un proche de Ronaldinho, au journal brésilien Extra
Ronaldinho au Carnaval de Rioen 2011. Icon Sport
Ronaldinho au Carnaval de Rio en 2011. Icon Sport

Courage « Ronnie » !

Personne(s) lié(s) à cet article : Ronaldinho (Ronaldo de Assis Moreira)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires