dans

José Mourinho : sa nouvelle punchline folle à propos des critiques !

Avec la NASA en guise de démonstration…

José Mourinho. Icon Sport
José Mourinho. Icon Sport

Vendredi 26 mars, José Mourinho a sorti une nouvelle punchline de son chapeau. L'entraîneur de Tottenham a répondu de manière savoureuse à ses détracteurs, citant même la NASA pour appuyer ses propos ! Plus

Jose Mourinho a été la cible de nombreuses critiques au cours de sa longue carrière d’entraîneur. Et récemment, celles-ci se sont accentuées. Il y a ceux qui disent que les méthodes du « Special One » ont expiré, et d’autres qui suggèrent même qu’il se retire. Néanmoins, José Mourinho a toujours su faire face aux critiques, au moyen de son style caractéristique : des réponses éclatantes, savoureuses et qui font toujours mouche. Vendredi 26 mars, l’entraîneur de Tottenham n’a pas failli à la règle.

José Mourinho après l'élimination de Tottenham contre Zagreb en Ligue Europa. Icon Sport
José Mourinho après l’élimination de Tottenham contre Zagreb en Ligue Europa. Icon Sport

Mourinho fait voler les critiques en éclats

José Mourinho savait sûrement à quoi s’attendre. Après l’élimination honteuse de Tottenham de la Ligue Europa, et les résultats ternes qui s’accumulent en Premier League (les Spurs sont sixièmes), l’entraîneur portugais se doutait qu’une vague de contestation viendrait à nouveau déferler sur lui. Vendredi 26 mars, questionné sur les critiques dont il fait l’objet cette saison, le Portugais avait certainement préparé la punchline qu’il a sortie en guise de parade idéale :

« Personne dans le monde n’irait débattre de la science spatiale avec des gars de la NASA. Mais les gens pensent pouvoir discuter de football avec l’un des managers les plus importants. C’est la beauté du football. Je m’y suis habitué. J’apprécie cela. Alors ça me va. »

José Mourinho lors d’un congrès de Tottenham, vendredi 26 mars
@Twitter

Les Mourinistas prêts à faire front pour l’entraîneur

Mais José Mourinho n’a pas souhaité se concentrer uniquement sur ses détracteurs. Il a également souligné le nombre élevé de ses partisans, qu’il a autonommés « Mourinistas » :

« Honnêtement, je tire ma force de moi-même, mais principalement des gens que j’aime et des gens qui m’aiment, même s’il y en a beaucoup que je ne connais pas et que je n’ai jamais rencontrés. J’avais l’habitude de les appeler les ‘Mourinistas’, car au Portugal, on utilise ‘ista’ à la fin du nom du club qu’on aime pour exprimer notre soutien. (…) Si vous êtes pour Mourinho, vous dites ‘Mourinista’. J’ai tellement de ‘Mourinistas’ dans le monde, je joue pour eux. »

José Mourinho lors du congrès de Tottenham vendredi 26 mars
José Mourinho
Jose Mourinho- By Icon Sport

Sa situation à Tottenham s’est un peu allégée après la victoire sur Aston Villa, lors du dernier match avant la trêve. Cependant, il ne devrait pas rester en fonction si Tottenham ne se qualifie pas pour la prochaine Ligue des champions. Les mieux placés pour prendre sa place restent Julian Nagelsmann, l’entraîneur du RB Leipzig, et Brendan Rodgers, celui de Leicester.

José Mourinho, à la recherche de la taupe

Si José Mourinho est apparu aussi agacé, c’est en partie parce qu’il se sent trahi, au sein même de son vestiaire. En effet, l’entraîneur portugais est convaincu qu’un ou plusieurs de ses joueurs divulguent des informations à la presse. Il a notamment été contrarié par des articles concernant sa méthode d’entraînement. La presse anglaise a affirmé que plusieurs joueurs trouvaient les séances ennuyeuses et prévisibles, ce qui a mis l’entraîneur en colère.

José Mourinho
Jose Mourinho By Icon Sport

Il faut dire que c’est n’est pas la première fois que José Mourinho se lance à corps perdu dans la recherche de’une taupe qui parle derrière son dos à la presse. A Chelsea, lors de son second mandat, le « Special One » avait déjà accusé ses joueurs d’être des « rats » en raison de fuites dans la presse. Même chose à Manchester United, après que sa composition pour la rencontre face à Chelsea avait été divulguée plus tôt que ce qui était prévu. La chasse se poursuit…

Personne(s) lié(s) à cet article : José Mourinho
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires