dans

L1 : Reims a « l’impression de s’être fait voler » contre l’OM

L’entraîneur Óscar García et le capitaine Yunis Abdelhamid ne décoléraient pas…

Yunis Abdelhamid et Reims s'en sont pris à l'arbitre du match contre l'OM. Icon Sport
Yunis Abdelhamid et Reims s'en sont pris à l'arbitre du match contre l'OM. Icon Sport

Le Stade de Reims a failli réaliser un gros coup au Vélodrome, mais a finalement concédé le match nul à la dernière minute contre l'OM (1-1), mercredi 22 décembre. Après la rencontre, les Rémois ont fustigé l'arbitre de M. Letexier. Plus

Óscar García (Reims) : « je ne veux pas donner à l’arbitre l’importance qu’il cherchait à avoir sur la pelouse »

Mercredi 22 décembre, l’OM a arraché le match nul contre Reims (1-1) grâce à un penalty très généreux. De quoi désabuser Óscar García, l’entraîneur du club champenois.

« Je suis très fier de mes joueurs. Avec cette attitude, on peut aller jouer la tête haute dans tous les stades de France. On est venus avec des gamins et on a fait un très bon résultat. Jusqu’à la dernière décision de l’arbitre qui nous a privés de la victoire. Mais je ne veux pas lui donner ici l’importance qu’il cherchait à avoir sur la pelouse. Si tu as assez de personnalité pour siffler penalty pour l’OM au Vélodrome, tu en as assez pour siffler un autre plus tôt pour nous (faute de Caleta-Car sur Ekitike à la 88e minute). Je préfère parler de mes joueurs que de lui, ils ont fait un gros match. On n’a pas gagné parce qu’on ne peut pas tout contrôler… »

Óscar García en conférence de presse d’après match
 Óscar García ne comprend pas... Icon Sport
Óscar García ne comprend pas… Icon Sport

Abdelhamid l’a mauvaise

Le capitaine rémois Yunis Abdelhamid s’en est lui aussi pris à l’arbitre, à chaud, au micro de Prime Vidéo.

« On se fait un peu voler, franchement Andreaw (Gravillon) est au duel à la tête, il regarde que le ballon, pas Payet. C’est compliqué de se faire avoir sur une erreur comme ça. L’arbitre me dit que Payet reçoit un coup de pied sur la tête, mais Andrew joue vraiment le ballon, donc pour mettre un coup de pied à Payet, c’était compliqué. Ou en tout cas c’est involontaire, il le voit pas, il regarde que le ballon. On a l’impression de s’être fait voler ce soir. »

Yunis Abdelhamid sur Prime Vidéo

Une décision controversée qui laisse Reims à la 14e place du championnat.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Stade de Reims
Personne(s) lié(s) à cet article : Óscar García, Yunis Abdelhamid
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires