dans

Kylian Mbappé a fait perdre une fortune à l’AS Bondy, son club formateur

En restant au Paris Saint-Germain, tout simplement…

Kylian Mbappé (iconsports)
Kylian Mbappé aurait pu permettre à Bondy de toucher le jackpot. (iconsports)

Kylian Mbappé est resté au PSG cet été plutôt que de rejoindre le Real Madrid. Et c'est l'AS Bondy, son club formateur, qui doit sérieusement s'en mordre les doigts... Plus

Le monde du football a eu les yeux rivés sur Kylian Mbappé une grande partie de l’été. L’attaquant des Bleus, annoncé au Real Madrid jusque dans la dernière ligne droite, est finalement resté au PSG. Une décision qui n’a pas été sans conséquences pour son club formateur, l’AS Bondy…

Le pactole qui a filé entre les doigts de l’AS Bondy à cause du transfert raté de Mbappé

180 puis même 200 ou 220 millions d’euros. Les compteurs se sont affolés ces dernières semaines autour du dossier Kylian Mbappé. Pour débaucher le prodige français, le Real Madrid a tenté d’aligner les zéros sur le chèque, mais sans succès. Cependant, Mbappé n’a pas non plus prolongé au PSG, et il sera donc libre dans quelques mois. Si on en croit Karim Benzema, l’attaquant de 22 ans pourrait alors s’engager avec le club de la capitale espagnole.

Alors que Paris a su conserver Kylian Mbappé, Mauricio Pochettino va désormais devoir transposer sur les terrains les promesses d'un mercato excitant (iconsport)
Mauricio Pochettino va pouvoir compter sur Kylian Mbappé cette saison. (iconsport)

Une telle situation ne fera bien sûr pas les affaires du PSG, qui devrait tirer un trait sur une confortable indemnité de transfert. Mais comme le souligne L’Equipe, le vice-champion de France ne serait pas la seule « victime » dans ce dossier. L’AS Bondy, le club formateur de Kylian Mbappé, aurait en effet pu toucher… plus de 2 millions d’euros si le transfert au Real s’était finalisé cet été !

Ce jackpot de 2 millions aurait été constitué d’une indemnité de formation, mais aussi d’une contribution solidarité. La première, qui peut être versée jusqu’au 23 ans du joueur, aurait permis à l’AS Bondy de toucher un montant de 310.000 euros. La seconde, la plus juteuse, représentait 1,8 million d’euros pour le club francilien, où Mbappé a été licencié de 2004 à 2013. Soit un total de 2,11 million d’euros, sur lequel l’AS Bondy va devoir tirer un trait.

Un système d’indemnités reversées aux clubs formateurs à corriger ?

Le pire, pour le club francilien ? C’est déjà la seconde fois qu’un tel scénario se produit. En effet, l’AS Bondy n’avait rien perçu en 2017, lorsque Mbappé avait été transféré de Monaco au PSG. Or, le système actuellement en place fait qu’un club professionnel ne peut rien verser à un club d’un même pays. Un coup dur pour l’AS Bondy, qui dispose d’un budget annuel dépassant tout juste 1 million d’euros, comme le précise l’Equipe. A l’époque, la municipalité espérait même pouvoir rénover des équipements sportifs. Sollicité pour donner un coup de main, le PSG n’avait cependant pas donné suite. Des travaux ont ensuite pu être réalisés, mais grâce à l’aide de subventions locales.

L'AS Bondy, le club formateur de Kylian Mbappé, n'a toujours pas bénéficié d'un transfert de son ex-prodige. Icon Sport
L’AS Bondy, le club formateur de Kylian Mbappé, n’a toujours pas bénéficié d’un transfert de son ex-prodige. Icon Sport

Même si Kylian Mbappé prolongeait son contrat dans les prochains mois, le club départemental ne pourra rien toucher. En effet, le 20 décembre prochain, Kylian Mbappé fêtera ses 23 ans. Or, c’est l’âge limite fixé par la FIFA pour que s’enclenchent les différents mécanismes de soutien au football amateur.

Si ni l’AS Bondy, ni la municipalité ne souhaitent s’exprimer dans ce dossier, ce dernier pourrait bien contribuer à relancer le débat sur un système qui comporte visiblement des failles. A moins que Kylian Mbappé, ou le Real Madrid l’année prochaine, ne se décident à mettre la main à la poche…

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Bondy
Personne(s) lié(s) à cet article : Kylian Mbappé
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires