dans

Juve, Allegri s’en prend à Guardiola : « Qu’a-t-il fait ? »

L’Italien n’y va pas de main morte !

Massimiliano Allegri n'est pas du tout fan de Pep Guardiola. (Icon Sport)
Massimiliano Allegri n'est pas du tout fan de Pep Guardiola. (Icon Sport)

Dans un entretien accordé au magazine GQ, Massimiliano Allegri a livré son regard sur la planète football, sans langue de bois. L’Italien pense que Pep Guardiola est sur-évalué. Plus

Guardiola surcoté ?

Massimiliano Allegri n’est pas du genre à botter en touche. Interrogé sur Pep Guardiola, l’entraineur de la Juve ne partage pas l’admiration de beaucoup d’observateurs pour le technicien espagnol.

« Guardiola est un entraîneur extraordinaire, mais qu’a-t-il fait ?« 

Massimiliano Allegri – GQ

À part 31 titres en tant qu’entraineur, dont 3 Liga, 3 Bundesliga, 3 Premier League et 2 Ligue des champions, pas grand-chose.

L’entraineur italien donne ensuite un peu plus d’explications. Selon lui, Pep Guardiola reste souvent butté sur sa stratégie, qu’il a du mal à adapter selon l’adversaire et le contexte : « Tous les matches ne sont pas les mêmes, sans parler du fait que dans un seul match, il y a beaucoup de choses qui peuvent changer. » Sur ce point-là, il n’a pas tort. Le coaching de l’entraineur de Manchester City a été très critiqué lors de la finale de Ligue des champions perdue face à Chelsea.

Allegri préfère l’efficacité

Au-delà des compétences, Massimiliano Allegri fustige un style de jeu qu’il juge inefficace.

« Tout le monde ne pense qu’à relancer depuis les buts, mais il a acheté un gardien (Ederson) qui lance le ballon à quatre-vingts mètres. Ça veut dire que les gens se laissent souvent duper par des choses qui n’existent pas. Au final, le match doit être gagné.« 

Massimiliano Allegri sur Pep Guardiola – GQ

La vision d’Allegri, qui oppose totalement romantisme et efficacité, semble un peu ringarde. Oui, Guardiola a connu des échecs. Oui, Guardiola a toujours travaillé avec de très bons effectifs. Mais son style de jeu fait encore ses preuves aujourd’hui, alors que son Manchester City est toujours en course pour un deuxième titre consécutif en Premier League et candidate pour une victoire en Ligue des champions.

Jack Grealish et Pep Guardiola en plein débat capillaire. (Icon Sport)
Jack Grealish et Pep Guardiola en plein débat capillaire. (Icon Sport)

La meilleure preuve que le pragmatisme n’est plus synonyme d’efficacité, c’est… Les dernières saisons de la Juventus Turin. Allegri, qui est revenu à la tête de la Vieille Dame l’été dernier, incarne l’approche défensive historique du club. Qui aujourd’hui ne fonctionne plus. La Juve est partie pour perdre un deuxième Scudetto d’affilée et a encore été éliminée par un outsider en Ligue des champions (Villarreal, après Porto, Lyon et l’Ajax). Allegri devrait peut-être s’essayer au style Guardiola.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Juventus Football Club (Juventus)
Personne(s) lié(s) à cet article : Massimiliano Allegri, Pep Guardiola
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires