dans

Incidents OL-OM : l’auteur du jet de bouteille sur Payet condamné à six mois de prison avec sursis

Il échappe à la prison ferme !

Dimitri Payet. Icon Sport
Dimitri Payet. Icon Sport

L'auteur du jet de bouteille sur Dimitri Payet lors du match OL-OM a été condamné à six mois de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction de stade de l'OL, ce mardi 23 novembre. Le supporter lyonnais de 32 ans échappe donc à la prison ferme qu'avait réclamée la procureure. Plus

Six mois de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction de stade de l’OL. L’auteur du jet de bouteille sur Dimitri Payet lors du match OL-OM, dimanche 21 novembre en Ligue 1, a été condamné ce mardi 23 novembre après son passage en comparution immédiate. Le parquet avait pourtant requis de la prison ferme contre ce supporter lyonnais de 32 ans.

L’auteur du jet de bouteille affirme n’avoir pas « voulu viser » Payet

La procureure avait en effet requis six mois de prison ferme pour sanctionner l’acte de Wilfried S. Le jet de bouteille avait provoqué l’interruption définitive du match OL-OM après quatre petites minutes de jeu. « C’est un acte de violence intentionnelle, la vidéo le montre. Il arme son bras et lance la bouteille. On a la préparation du geste avec un jet tendu d’une force exceptionnelle car la bouteille explose. En aval, vous avez ce sentiment de satisfaction avec cette accolade comme si la mission était réussie. En garde à vue, il (le prévenu) avait varié ses versions. »

Un réquisitoire qui n’a donc pas fait mouche, malgré les contradictions de Wilfried S., qui a effectivement menti au cours de sa garde à vue. Le supporter avait affirmé une première fois qu’il avait envoyé la bouteille d’eau en tribunes, en direction de la bière qu’il aurait reçue. Mais les images montrent bien que ce père de famille a envoyé la bouteille « dans la direction de Payet » , comme il l’a lui-même reconnu après-coup. Mais sans avoir « voulu viser » l’international français, comme l’a soutenu Wilfried S. « C’était pour lui mettre la pression, (j’ai fait ça) dans l’euphorie du truc » et la « folie du moment. » Il a par ailleurs tenu à présenter ses excuses au milieu offensif de l’OM : « je veux m’excuser auprès de Dimitri Payet. »

Dimitri Payet a maintenant "peur de tirer les corners à l'extérieur" , comme il l'a confié lors de sa déposition à la police après son agression au stade de l'OL. Icon Sport
Dimitri Payet a maintenant « peur de tirer les corners à l’extérieur » , comme il l’a confié lors de sa déposition à la police après son agression au stade de l’OL. Icon Sport

L’avocat du supporter « satisfait » de le voir échapper à la prison ferme

Et alors que la « tolérance zéro » prônée par la procureure n’a donc pas été suivie par le tribunal correctionnel, l’avocat du prévenu s’est félicité du verdict.

« Je reste intimement persuadé que ce n’était pas son souhait de blesser Dimitri Payet, qu’il ne connaissait pas. Ce n’était pas non plus son souhait de causer l’interruption du match. Cela a été entendu. Il s’en veut, clairement. S’il pouvait à lui seul indemniser tout le monde, il le ferait, mais il n’en a pas la capacité. Encore une fois il présente ses excuses à tout le monde. Aux clubs, aux supporters, et bien évidemment à titre personnel à Dimitri Payet. C’est une décision qui me satisfait. Du moment où une personne ressort libre du tribunal alors que de la prison ferme avait été demandée, je suis satisfait. La peine requise était incompréhensible, disproportionnée. »

Me Metaxas, l’avocat du supporter, relayé par RMC Sport
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires