dans

Hamraoui s’exprime, avec une vive émotion, sur son calvaire

Une histoire tragique.

Hamraoui portera-t-elle encore le maillot du PSG ? (iconsport)
Hamraoui portera-t-elle encore le maillot du PSG ? (iconsport)

Au cœur du cyclone depuis dix mois maintenant, Kheira Hamraoui voit peut-être enfin le bout du tunnel. La milieu de terrain a, dans des mots très forts, exprimé son calvaire auprès de BFM TV. Plus

Une affaire aux multiples rebondissements

En novembre dernier, Kheira Hamraoui se faisait violemment agresser par des inconnus munis de barres de fer. L’objectif ? Lui briser les jambes. Au volant lors de cet épisode, Aminata Diallo a tout de suite été entendue par la justice. Mais faute de preuves compromettantes, celle-ci a finalement été relâchée. C’en est suivi un véritable chemin de croix pour Kheira Hamraoui.

Kheira Hamraoui raconte son agression.
Kheira Hamraoui raconte son agression. (Icon Sport)

Un chemin de croix de dix mois qui arrive peut-être enfin à son terme en cette fin septembre. En effet, de nouveaux éléments, qui incriminent très largement Aminata Diallo, ont permis des avancées notables dans cette enquête. Le tout désormais est de voir comment tout ceci va se goupiller. Pour sa part, Kheira Hamraoui espère une chose : rejouer au football, elle qui est toujours écartée du groupe du PSG.

Hamraoui et son calvaire de dix mois

Dans un entretien accordé à BFM TV, Kheira Hamraoui a mis des mots très forts sur sa situation et sur le calvaire qu’elle a vécu tout au long de ces dix mois. Une vraie descente aux enfers : « J’ai mal aujourd’hui quand je parle, c’est normal. Tout ce que j’ai eu tout au long de ma carrière, je me suis battue pour l’avoir. Du jour au lendemain, que tout s’écroule, ça fait mal », confie-t-elle les yeux embués de larmes.

Sa priorité reste inchangée, jouer au football, que tout s’aplanisse et laisser ça derrière elle : « Je veux rejouer au football, que tout redevienne comme avant. Même si je sais que plus rien ne redeviendra comme avant. Je suis avant tout une femme, un être humain. On ne peut pas s’acharner comme ça sur un être humain. J’ai eu de la chance d’avoir toute ma famille et tous mes proches auprès de moi. Je sais qu’il y a des gens qui ne sont pas accompagnés et qui auraient pu avoir des idées sombres. J’ai eu de la chance de tenir tout au long de ces dix mois de calvaire », a conclu la joueuse, toujours sous contrat avec le PSG.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Kheira Hamraoui
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires