dans

Bordeaux : Gérard Lopez confirme Vladimir Petkovic jusqu’à la fin de la saison

Petkovic va devoir faire une belle deuxième partie de saison s’il veut rester aux Girondins.

Gérard Lopez ne compte pas virer Petkovic cette saison. (Icon Sport)
Gérard Lopez ne compte pas virer Petkovic cette saison. (Icon Sport)

Les jours sont mouvementés ces derniers temps à Bordeaux. Après la mise à l’écart de certains cadres et l’éviction de l’entraîneur des féminines lundi 10 janvier, le poste de Vladimir Petkovic était en danger. Gérard Lopez a confirmé pour Sud-Ouest le maintien au poste du coach serbe. Plus

Gérard Lopez : « Il faut être un peu plus réfléchi »

Lors d’une interview accordée à Sud-Ouest, Gérard Lopez, président des Girondins de Bordeaux puis l’été 2021, a déclaré ne pas vouloir prendre de décisions sur un coup de tête, notamment en ce qui concerne le poste d’entraîneur principal de l’effectif des Girondins. « Je fonctionne de la façon suivante : commencer à parler d’un ultimatum pour un coach, ça revient à attendre quelques semaines pour le virer. Ce n’est pas du tout le cas ici. »

Vladimir Petkovic sur le banc bordelais (iconsport)
Vladimir Petkovic sur le banc bordelais (iconsport)

« Ça ne sert à rien de changer pour avoir un effet d’annonce. Ce serait une réponse d’équipe qui joue à court terme, habituée à faire l’ascenseur entre Ligue 1 et Ligue 2. Un club dans un projet à long terme ne répond pas de cette manière. Il faut être un peu plus réfléchi. » a déclaré le patron des Girondins. Nul doute que Gérard Lopez ne cherche pas à se précipiter. Il semble croire encore en l’apport de Vladimir Petkovic couplé au temps.

Pour lui, tout le monde est responsable

Même si Gérard Lopez ne remet pas en doute la responsabilité du coach dans la 17e place des Girondins de Bordeaux, il assure qu’il ne partira pas avant la fin de la saison. Plus encore, selon lui, tout le monde est responsable. « Selon le dicton, quand un président dit qu’un coach finira la saison, ce n’est pas bon signe, sourit-il. Mais ça n’a rien à voir. Ce n’est même pas une question de contrat (il est lié à Bordeaux jusqu’en 2024, ndlr), ça ne rentre pas en ligne de compte. »

« Aujourd’hui, le classement ne va pas, les raisons sont identifiées depuis plus longtemps qu’une semaine, mais on savait qu’il fallait attendre le mercato pour changer. Mais il est clair que le coach, les joueurs, moi, sommes tous responsables de cette 17e place » assure Gérard Lopez. Nul doute que le temps est bel et bien venu d’agir comme il le fait savoir dans le quotidien aquitain.

Laurent Koscielny sur le départ, Mehdi Zerkane et Paul Baysse écartés aussi

La mise à l’écart de Laurent Koscielny a fait beaucoup de bruit en début de semaine. Toutefois, Gérard Lopez assure que l’ancien capitaine des Gunners ne restera pas à Bordeaux à la fin de la fenêtre de transferts hivernale. Il a aussi été interrogé sur deux autres mises à l’écart, celle de Mehdi Zerkane et l’autre de Paul Baysse. « Dans le cas de Mehdi, c’est un genre de sanction pour un problème de comportement. »

« Dans le cas de Paul, c’est plus un choix sportif. Je crois qu’il en est à ses troisièmes croisés, donc il s’agit plus de se demander ce qu’il peut encore apporter à l’équipe. Ce n’est pas un dossier complètement fermé. Il est censé jouer quelques matchs avec la réserve. Il y a une réflexion sur sa place dans l’effectif. » Avec Gérard Lopez, il n’y a donc plus de place à la négligence et au surplus dans l’effectif. 

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article : ,
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires