dans

Franck Ribéry : le « Kaiser » rêve d’un retour en Allemagne !

Un retour aux sources qui fait rêver…

Franck Ribéry voudrait retourner en Allemagne, là où il est devenu "Kaiser Franck". Icon Sport
Franck Ribéry voudrait retourner en Allemagne, là où il est devenu "Kaiser Franck". Icon Sport

A 37 ans, Franck Ribéry finit tant bien que mal sa carrière à la Florentina, où il n'est pas épargné par les blessures. Mais l'ancien international français a encore de l'ambition... et des envies d'ailleurs. C'est vers l'Allemagne, où "Francky" a passé douze ans du côté du Bayern, que son regard se tourne avec insistance ! Plus

Un petit tour et puis s’en va ? Arrivé en 2019 à la Fiorentina, Franck Ribéry va-t-il à nouveau changer de club ? Selon la Gazzetta dello Sport, l’ancien international français aurait plusieurs prétendants, y compris en Allemagne, le pays où il a fait la plus grande partie de sa carrière.

Un retour en Allemagne ? Francfort pourrait en faire une réalité

On aurait pu penser que la carrière de Franck Ribéry touchait à sa fin. Le milieu offensif français, désormais âgé de 37 ans, a quitté le Bayern Munich en 2019 pour rejoindre la Fiorentina. Depuis son arrivée dans le club italien, il a signé quelques coups d’éclats, mais ce sont surtout ses blessures à répétition qui ont retenu l’attention. C’est bien simple, il n’a joué que 43 matches et marqué 4 buts. Très loin de son âge d’or, quand il jouait en Allemagne.

Franck Ribéry / La Presse - Icon Sport
Les blessures de Franck Ribéry inquiètent ses prétendants / La Presse – Icon Sport

Mais à la façon de Zlatan Ibrahimovic, toujours aussi impressionnant à 39 ans, « Kaiser Franck » ne semble pas vouloir raccrocher les crampons. Il a même récemment lancé un appel du pied aux clubs allemands pour un dernier challenge.

« Bien sûr, la Bundesliga me manque. J’ai vécu mes meilleurs moments au Bayern et j’ai beaucoup gagné là-bas. Ma priorité est ici à Florence, je suis heureux ici. Nous avons encore quelques matchs et nous avons besoin de points. Je veux aider le club. « 

Franck Ribéry, dans une interview à Sky Allemagne

Une déclaration d’amour à la Bundesliga qui ne doit pas masquer celle de fidélité envers la Fiorentina. Mais selon la Gazzetta dello Sport, le club italien ne souhaiterait pas prolonger son bail. Pas grave ! La côte de popularité de l’ancienne légende du Bayern (2007-2019) est toujours intacte outre-Rhin. Pour preuve, l’Eintracht Francfort, actuel 4e du championnat allemand, lui tendrait presque les bras selon le journal italien. Le club hésiterait toutefois en raison de ses exigences salariales (plus de 400.000 euros par mois actuellement), mais aussi de sa propension à se blesser.

Franck Ribéry et l’Italie, ce n’est peut-être pas encore fini

Un autre candidat quasi-déclaré pour attirer Franck Ribéry se trouve en Italie. Il s’agit du club de Monza, racheté en 2018 par Silvio Berlusconi, le magnat des médias qui a longtemps possédé l’AC Milan. Après être monté en Serie B cette saison, le club est désormais en lice pour être à nouveau promu dans l’élite italienne. Si cette performance sportive se confirmait, plusieurs grands noms sont déjà annoncés sur les tablettes du club lombard. Il faut dire qu’avec des joueurs comme Mario Balotelli ou Kevin-Prince Boateng dans ses rangs, Monza dispose déjà de beaux arguments.

Franck Ribéry / Silvio Berlusconi / Mario Balotelli. Photos Icon Sport
Franck Ribéry / Silvio Berlusconi / Mario Balotelli. Photos Icon Sport

Mais selon le Corriere dello Sport, l’aventure n’est peut-être pas encore terminée entre Ribéry et la Fiorentina. Le journal italien annonce en effet que la Viola pourrait lui offrir un nouveau contrat si le club se maintient à l’issue de la saison. Une proposition qui irait toutefois de pair avec une baisse de salaire. Actuellement 14e du championnat, le club est plus proche du maintien que des premiers rôles. Un manque de compétitivité qui pourrait in fine peser dans le choix du natif de Boulogne-sur-Mer. Et quand on sait qu’un club aussi flamboyant que l’Eintracht Francfort s’intéresse à lui…

Personne(s) lié(s) à cet article : Franck Ribéry
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires