dans

Florentino Pérez explique le départ de Zidane et révèle son « rêve d’entraîner l’équipe de France »

Un rêve qui a motivé son départ du Real ?

Florentino Perez s'est longuement exprimé sur le départ de Zinédine Zidane. Et le Président du Real l'assure, il n'en veut pas à son ancien entraîneur (iconsport)
Florentino Perez s'est longuement exprimé sur le départ de Zinédine Zidane. Et le Président du Real l'assure, il n'en veut pas à son ancien entraîneur (iconsport)

Le président du Real Madrid Florentino Pérez s’est longuement livré sur les ondes de Onda Cero, jeudi soir 24 juin. Dans le programme El Transistor, le dirigeant espagnol, récemment réélu jusqu'en 2025, a balayé toute l’actualité de son club et notamment le départ de Zinédine Zidane. Un Zidane qui "rêve" de devenir le futur sélectionneur de l'équipe de France, comme l'a révélé Pérez... Plus

Pérez pas surpris par le départ de Zidane

Au Real Madrid, l’avenir incertain de Zinédine Zidane a donné du grain à moudre à Florentino Pérez pendant toute la saison dernière. Alors que l’entraîneur français était encore sous contrat avec la Maison Blanche, le triple vainqueur de la Ligue des champions entre 2016 et 2018 a finalement décidé de quitter son poste à l’issue de la saison. Un choix qui n’a pas étonné son président, comme ce dernier l’a expliqué à la radio Onda Cero ce jeudi 24 juin :

« Je n’étais pas surpris par le départ de Zidane. Je le connais et c’était une des possibilités. La saison a été difficile et être entraîneur est fatigant. Je me suis battu pour qu’il reste, j’ai tenté de le convaincre et ai passé tout un après-midi à essayer de le faire. Mais il avait décidé de partir. »

Florentino Pérez pour El Transistor
Perez comprend que Zidane ait pu se sentir fatigué après une saison difficile à la tête du Real Madrid (iconsport)
Perez comprend que Zidane ait pu se sentir fatigué après une saison difficile à la tête du Real Madrid (iconsport)

Pour expliquer les raisons de son choix, l’ancien milieu de terrain des Bleus avait adressé à son président une lettre, dans laquelle il expliquait notamment que le club ne lui donnait pas la « confiance » dont il avait besoin pour continuer son aventure madrilène. Mais Florentino Pérez l’assure, il n’a pas pris connaissance de cette lettre :

« Je ne l’ai pas lue, on m’a dit qu’elle était méchante. Je savais aussi que Zidane ne l’avais pas écrite lui-même. C’est quelqu’un qui l’a fait pour lui. »

Florentino Pérez pour El Transistor

Pérez n’en veut pas à son ancien entraîneur et ouvre la porte à un retour

Alors que les médias espagnols ont longtemps évoqué l’irritation supposée de Florentino Perez face à Zinédine Zidane et à son comportement au début de l’intersaison, le président madrilène a tenté d’afficher une autre posture dans le programme El Transistor. Le dirigeant a même ouvert la porte à un nouveau retour du Français à l’avenir :

« J’aime toujours Zidane. S’il veut revenir, le Real est toujours sa maison. Si cela ne dépendait que de moi, il serait toujours le coach du Real Madrid. Bien sûr qu’il peut revenir quand il le veut. »

Florentino Perez pour El Transistor

Zidane rêve d’entraîner les Bleus

Très offensif et sûr de lui durant toute la durée de l’interview, n’hésitant jamais à louer son action à la tête du Real, le dirigeant a également donné des précisions sur le choix de Carlo Ancelotti pour remplacer le Français, affirmant ne pas avoir parlé avec Antonio Conte ni avec Massimiliano Allegri. Florentino Pérez a aussi profité de son intervention et des questions relatives à « Zizou » pour dévoiler l’un des rêves de l’entraîneur pour la suite de sa carrière :

« Zidane rêve de devenir sélectionneur de l’équipe de France et je suis sûr qu’il y arrivera »

Florentino Perez pour El Transistor
Perez a révélé que Zidane avait comme rêve de prendre la succession de Deschamps à la tête de l'équipe de France (iconsport)
Perez a révélé que Zidane avait comme rêve de prendre la succession de Deschamps à la tête de l’équipe de France (iconsport)

Mauvaise nouvelle toutefois pour Zinédine Zidane, Didier Deschamps a récemment assuré se voir continuer en Bleu au-delà de 2022. Pour le Ballon d’Or France Football 1998, il va peut-être falloir patienter encore avant de retrouver Clairefontaine.

Personne(s) lié(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires