dans

Euro 2020, pays de Galles : Roberts estime que « 99% de la planète va supporter le Danemark »

L’effet Eriksen

Connor Roberts, le joueur du pays de Galles, a estimé que "99% de la planète va supporter le Danemark" lors du huitième de finale de l'Euro 2020 (iconsport)
Connor Roberts, le joueur du pays de Galles, a estimé que "99% de la planète va supporter le Danemark" lors du huitième de finale de l'Euro 2020 (iconsport)

Alors que se tiendra ce soir, samedi 26 juin, le huitième de finale de l'Euro 2020 entre le Danemark et le pays de Galles, le défenseur gallois Connor Roberts a déclaré que "99% de la planète supporterait le Danemark". Plus

Pas facile de jouer contre une nation qui a gagné la sympathie du monde entier après le malaise cardiaque dont a été victime le Danois Christian Eriksen. C’est ce qu’a déclaré le défenseur du pays de Galles Connor Roberts en conférence de presse, avant le huitième de finale de son équipe contre le Danemark, ce samedi 26 juin.

« Je pense que 99% de la planète va supporter le Danemark »

Connor Roberts en conférence de presse
Connor Roberts (à gauche) va se frotter au Danemark en huitièmes de finale, après l'Italie dans le groupe A. Icon Sport
Connor Roberts (à gauche) va se frotter au Danemark en huitièmes de finale, après l’Italie dans le groupe A. Icon Sport

Le pays de Galles face à la vague Eriksen

Dans des propos relayés par BBC Sport, le joueur de Swansea a aussi estimé que la manière dont les Danois ont su se relever de l’accident d’Eriksen pour se qualifier pour les huitièmes de finale, leur a apporté une immense vague de soutien. « C’est une excellente équipe et ils auront beaucoup de soutien, mais quand entrera sur le terrain on va tout donner », a-t-il précisé.

Le Danemark a réussi à se qualifier grâce à son succès face à la Russie (iconsport)
Le Danemark a réussi l’exploit de se qualifier grâce à son succès face à la Russie (iconsport)

Le malaise cardiaque d’Eriksen, qui aurait pu être bien plus dramatique, a également créé la belle histoire de ce tournoi. Alors que les Danois étaient au fond du gouffre après leurs défaites face à la Finlande (0-1) et à la Belgique (1-2), ils ont tout de même réussi l’exploit de se qualifier. En écrasant la Russie (1-4) pour leur dernier match, le Danemark est parvenu à finir deuxième de leur groupe à la différence de buts. Une résilience qui leur a apporté le soutien et l’admiration du public et des joueurs.

Des Gallois sous-estimés

Connor Roberts estime néanmoins que son équipe a toute ses chances. « Ça va être compliqué mais on est une bonne équipe. Nous avons de bons joueurs et on traverse une bonne période en ce moment avec de bonnes performances » a-t-il déclaré. Des performances qui ont d’ailleurs surpris beaucoup d’observateurs qui attendaient plutôt les coups d’éclat de la Turquie cette année.

« On ne nous voyait pas sortir de ce groupe mais on l’a quand-même fait. »

Connor Roberts
Connor Roberts estime que le pays de Galles était sous-estimé malgré son effectif (iconsport)
Connor Roberts estime que le pays de Galles était sous-estimé malgré son effectif (iconsport)

C’est d’ailleurs un point sur lequel le défenseur a insisté : « nous sommes toujours sous-estimés je pense. Regardez notre effectif, nous avons de bons joueurs partout sur le terrain. » Les Gallois ont en effet réussi a se qualifier en finissant eux aussi deuxièmes de leur groupe. Avec une victoire contre la Turquie (0-2) et un nul contre la Suisse (1-1), les Dragons ont créé une petite surprise dans ce groupe relevé et très homogène. Connor Roberts a terminé sur une note positive pour le match de ce soir :

« On a bien joué dans ce tournoi et à partir de maintenant ce n’est que du bonus. »

Le pays de Galles s'est qualifié notamment grâce à sa victoire (0-2) face à la Turquie (iconsport)
Le pays de Galles s’est qualifié notamment grâce à sa victoire (0-2) face à la Turquie (iconsport)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires