dans

Euro 2020, France-Suisse : Deschamps « assume ses responsabilités » et évoque son avenir

Un mea culpa à demi-mot

Didier Deschamps a fait part de sa déception après l'élimination des Bleus contre la Suisse. Icon Sport
Didier Deschamps a fait part de sa déception après l'élimination des Bleus contre la Suisse. Icon Sport

Didier Deschamps a réagi à chaud à l'élimination des Bleus de l'Euro 2020 par la Suisse (3-3, 4-5 t.a.b), lundi 28 juin. Le sélectionneur de l'équipe de France a reconnu s'être trompé dans ses choix d'avant-match, mais n'a pas remis en question son avenir à la tête des Bleus. Plus

Didier Deschamps hait la défaite. Alors quand elle est aussi douloureuse que celle vécue par la France contre la Suisse (3-3, 5-5 t.a.b), lundi 28 juin… Le sélectionneur s’est pourtant montré lucide au moment de commenter le fiasco de ses troupes, éliminées de l’Euro 2020 en huitièmes de finale.

Deschamps : « on ne méritait sans doute pas plus »

« Vous imaginez la tristesse que l’on peut ressentir avec ce scénario un peu fou. On a été au bout de nos forces, on avait fait ce qu’il fallait pour mener 3-1 puis on a été gagné par un peu de fébrilité, alors qu’on n’en a pas l’habitude. S’il y a des regrets à avoir, c’est dans les dix dernières minutes. On aurait dû mieux les gérer. Aux penalties, c’est toujours cruel pour une équipe, on n’est pas habitués à ça mais il faut l’accepter. Les discussions dans le vestiaire ont été importantes. On ne méritait sans doute pas plus. »

Didier Deschamps au micro de TF1 après le match
Didier Deschamps a estimé que la France "ne méritait sans doute pas plus" après sa sortie de route de l'Euro contre la Suisse. Icon Sport
Didier Deschamps a estimé que la France « ne méritait sans doute pas plus » après sa sortie de route de l’Euro contre la Suisse. Icon Sport

Le sélectionneur admet des « décalages liés au système »

En zone mixte, au micro de L’Equipe, « DD » a ensuite effectué une analyse plus poussée. Le sélectionneur a reconnu que son système était en cause dans les difficultés rencontrées par les Bleus en première période.

« On a fait face à une belle équipe de Suisse qui nous a mis en difficulté en première période. On était en retard. Il y avait des décalages liés probablement au système. Puis on a rectifié le tir. On a fait en sorte d’avoir une deuxième mi-temps plus en rapport avec ce qu’on a l’habitude de faire. J’assume mes responsabilités. Il n’y a pas de soucis. Quand ça gagne, le mérite revient avant tout aux joueurs, quand ça perd c’est la faute du sélectionneur. Aujourd’hui, je suis triste comme l’ensemble du groupe mais il faut l’accepter. »

Didier Deschamps en zone mixte après le match
Didier Deschamps a reconnu que son système avait déboussolé les Bleus en première période. Icon Sport
Didier Deschamps a reconnu que son système avait déboussolé les Bleus en première période. Icon Sport

La réponse de Deschamps sur son avenir à la tête de la France

Didier Deschamps s’est donc trompé sur le choix de son système pour débuter le match, comme il l’a reconnu lui-même. Mais tant d’autres reproches pourraient lui être faits sur l’utilisation de Clément Lenglet (en manque de confiance après sa saison très difficile au Barça), le maintien de sa confiance à Benjamin Pavard, le manque de cohérence et de certitudes (il avait démarré l’Euro en 4-3-3 pour réintroniser en cours de route un 4-2-3-1 avec Tolisso ailier), la gestion de ses remplaçants (pourquoi appeler Léo Dubois si c’est pour le zapper même en cas de pénurie de latéral ?)… Pour autant, le sélectionneur n’a pas remis en cause son avenir à la tête des Bleus, après une question sur le sujet.

Didier Deschamps n'a pas remis en cause son avenir à la tête des Bleus. Icon Sport
Didier Deschamps n’a pas remis en cause son avenir à la tête des Bleus. Icon Sport

« (Si j’ai envie de continuer ?) Ce n’est pas la question. Aujourd’hui, je suis triste. On s’est dit des choses, les joueurs aussi. Il y a une solidarité et une unité dans ce groupe. Il y a une force qui se dégage. C’est ma responsabilité, j’assume, je leur ai dit. Quand l’équipe de France gagne, le mérite revient toujours aux joueurs. Quand ça se passe moins bien, c’est ma responsabilité. Mais je suis avec eux et ils sont avec moi. Il faudra le temps de digérer. C’est le sport, il faudra l’accepter même si ça fait mal. (On se voit en septembre ?) Oui, c’est prévu. »

Didier Deschamps au micro de beIN Sport après le match

A voir comment les Bleus et leur sélectionneur auront tiré les leçons de cet échec d’ici-là.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Didier Deschamps
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires