dans

Euro 2020, EdF : les Bleus ne doivent pas oublier 2002, prévient Trezeguet

Grosse équipe, petits résultats. Le spectre de 2002 plane sur les Bleus…

David Trezeguet a mis en garde Kylian Mbappé et Karim Benzema contre tout excès de confiance à l'Euro 2020. Icon Sport
David Trezeguet a mis en garde Kylian Mbappé et Karim Benzema contre tout excès de confiance à l'Euro 2020. Icon Sport

David Trezeguet a mis en garde l’équipe de France contre tout excès de confiance pour cet Euro 2020. L’ancien attaquant international français a pris un exemple tristement célèbre, qu'il garde toujours en travers de la gorge : le Mondial 2002... Plus

David Trezeguet, l’ancien attaquant de l’équipe de France (71 sélections entre 1998 et 2008), a toujours un œil sur le parcours des Bleus. Et en tant que vainqueur de la Coupe du monde 1998 et de l’Euro 2000, l’ex-goleador a toujours des bons conseils à distiller, avant l’entrée en lice des Bleus à l’Euro 2020 20 face à l’Allemagne ce mardi 15 juin. Mais c’est vers une autre compétition, beaucoup moins glorieuse, que l’homme aux 34 buts avec les Bleus a souhaité se tourner pour mettre en garde les partenaires de Kylian Mbappé et Karim Benzema : la Coupe du monde 2002.

Les Bleus doivent tirer les leçons de 2002, pour Trezeguet

En 2002, l’équipe de France championne du monde et d’Europe en titre se présente avec l’ossature des titres précédents (sans Didier Deschamps et Laurent Blanc toutefois). Les Bleus sont logiquement favoris pour un nouveau sacre en Corée du Sud et au Japon. Résultat : une piteuse élimination au premier tour, avec deux défaites et un match nul, pour… 0 but marqué. « On possédait alors les trois meilleurs réalisateurs de trois championnats européens. Au final on achève le premier tour avec zéro but« , raconte David Trezeguet au Parisien.

La France de Trezeguet, ici lors de la défaite contre le Danemark (2002), avait été piteusement éliminée au Mondial 2002 dès la phase de groupe - Icon Sport
La France de Trezeguet, ici lors de la défaite contre le Danemark (2002), avait été piteusement éliminée au Mondial 2002 dès la phase de groupe – Icon Sport

« Sur le papier, au niveau des statistiques, on était peut-être les plus forts. Mais il y a une seule vérité, c’est celle du terrain. Quand tu as ça à l’esprit, tu as déjà fait un pas en avant. »

David Trezeguet, dans Le Parisien

Parmi les 23 français du Mondial : le meilleur buteur du championnat anglais (Thierry Henry), du championnat italien (David Trezeguet lui-même) et du championnat français (Djibril Cissé). Mais amputé d’un élément clé avec la quasi-absence de Zidane, blessé, et le carton rouge pris par Henry contre l’Uruguay, l’attaque française a fait pschitt. Trezeguet souhaite donc voir la France éviter tout excès de confiance.

Mais ces Bleus peuvent compter sur un sélectionneur qui saura éviter le drame, assure Trezeguet : Didier Deschamps. « Pour connaître Didier, il a dû beaucoup travailler l’aspect mental pour s’épargner pareils tracas et entrer de la meilleure des manières dans le vif du sujet. Le premier match est primordial. Il donne le ton d’une compétition. »

Trezeguet valide le retour de Benzema

Trezeguet s’est également exprimé sur le retour de Karim Benzema sous le maillot frappé du coq. « Le rappel de Karim (Benzema) a largement été commenté et pas seulement en France. Avec lui, l’équipe de France possède un sacré trio« . L’ancienne légende de la Juventus souligne aussi la pluralité des registres avec Giroud, Dembélé ou Ben Yedder. Mais il voit surtout la complémentarité de Benzema, Mbappé et Griezmann : « Ces trois joueurs parlent le même langage sur le terrain, celui du talent et du but. Ils respirent le foot« . A ce trio de se rappeler du fiasco 2002, et de faire l’exact contraire, dès ce mardi contre l’Allemagne (21h).

Personne(s) lié(s) à cet article : David Trezeguet
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires