dans

Euro 2020, EdF : la facture salée de l’hôtel des Bleus en Hongrie

Une dépense imprévue, et qui s’ajoute à une situation financière déjà très compliquée…

Les Bleus de Didier Deschamps se souviendront de leur passage en Hongrie... Icon Sport
Les Bleus de Didier Deschamps se souviendront de leur passage en Hongrie... Icon Sport

En Hongrie, les Bleus ont été forcés de changer d'hôtel à la dernière minute. Or, cela va avoir de sérieuses conséquences sur le budget de la Fédération Française de Football. Plus

C’est une petite histoire qui serait sans doute passée inaperçue si l’équipe de France avait remporté l’Euro 2020. Mais après une campagne de poules laborieuse et le fiasco de l’élimination en huitième de finale face à la Suisse, les problèmes des Bleus ressortent au grand jour. Et notamment ceux concernant leur hébergement en Hongrie. Selon le Journal du Dimanche, la Fédération Française de Football (FFF) va devoir régler 170.000 euros pour un hôtel annulé au dernier moment.

Un problème de champignons

Munich, Budapest, Bucarest… A l’occasion de l’Euro 2020, l’équipe de France a voyagé loin de ses bases. A chaque fois, ce sont donc des hôtels qui avaient été réservés pour accueillir les joueurs et le staff. Le 19 juin, après le dernier match de poule contre la Hongrie (1-1), les Bleus auraient normalement dû poser leurs valises à Gardony. Une ville à 50 kilomètres de la capitale hongroise Budapest, dans un hôtel avec un espace verdoyant, près d’un lac. Cela devait être leur camp de base pendant 8 jours, jusqu’au 27 juin.

L'équipe de France de Presnel Kimpembe devait poser ses valises dans un hôtel avec espace verdoyant à Gardony après leur troisième match de groupe contre la Hongrie. Icon Sport
L’équipe de France de Presnel Kimpembe devait poser ses valises dans un hôtel avec espace verdoyant à Gardony après leur troisième match de groupe contre la Hongrie. Icon Sport

Patatras ! Le 13 juin, la Fédération Française de Football apprenait une très mauvaise nouvelle de la part de l’UEFA. Le terrain d’entraînement situé à proximité ne pouvait plus être utilisé à cause d’un problème de champignons. Les hommes de Didier Deschamps sont donc restés à l’hôtel Marriott, à Budapest. Un hôtel qui a par ailleurs lui aussi causé bien des tracas aux Bleus en raison de l’absence de balcons et terrasses dans les chambres.

Oui mais voilà. L’hôtel de Gardony n’avait pas envie d’en rester là. La réservation des Bleus devait représenter une manne financière très conséquente pour l’établissement. Et celui-ci devait soudainement tirer un trait sur cet argent. Bilan ? La FFF doit maintenant régler la facture prévue de 170.000 euros. La directrice générale de la fédération, Florence Hardouin, souligne toutefois que ses services tentent actuellement de réduire le montant de la facture.

Florence Hardouin, la directrice générale de la FFF (à gauche), tente de diminuer la facture de 170.000€ de l'hôtel de Gardony en compagnie du président Noël Le Graët. Icon Sport
Florence Hardouin, la directrice générale de la FFF (à gauche), tente de diminuer la facture de 170.000€ de l’hôtel de Gardony en compagnie du président Noël Le Graët. Icon Sport

Des Bleus qui pèsent sur le budget

Pire encore pour l’image des Bleus : cette addition plutôt salée n’est pas la seule à attirer l’attention. Comme le note Le Journal du Dimanche, la FFF a aussi affrété un camping-car avec deux chauffeurs pour permettre à Bachir Néhar, un intendant, de faire le trajet entre la Hongrie et la France. Les membres du staff médical français ont aussi été payés sur un forfait calculé jusqu’au 11 juillet, date de la finale de la compétition… alors que ces membres de l’encadrement ont tranquillement pu partir en vacances dès le 29 juin, au lendemain de l’élimination des Bleus contre la Suisse !

Noël Le Graët a présenté un budget déficitaire de la FFF estimé à 5,7 millions d'euros. (iconsport)
Noël Le Graët a présenté un budget déficitaire de la FFF estimé à 5,7 millions d’euros. (iconsport)

Pour la FFF, il s’agit d’une mésaventure particulièrement malvenue. En effet, l’instance est déjà confrontée à une situation financière très compliquée. Pour la première fois depuis plus de 20 ans, elle a présenté en juin un budget prévisionnel déficitaire estimé à 5,7 millions d’euros. Il faut dire que l’élimination des Bleus n’a rien arrangé. Leur défaite en huitièmes face à la Suisse ne va faire rentrer que 12,75 millions d’euros dans les caisses de la fédération. Un quart de finale aurait permis de toucher 2,5 millions d’euros supplémentaires, tandis qu’une victoire finale aurait rapporté 28,5 millions d’euros. A titre de comparaison, la victoire à la Coupe du monde 2018 avait permis d’engranger 32,5 millions d’euros…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires