dans

EdF, Varane avant la Belgique : « Peu importe l’Euro, on veut gagner »

Les Français n’ont pas le choix.

Raphaël Varane était en conférence de presse avant la rencontre entre l'équipe de France et la Belgique. Icon Sport
Raphaël Varane était en conférence de presse avant la rencontre entre l'équipe de France et la Belgique. Icon Sport

Après les frères Hernandez, c'est Raphaël Varane qui s'est présenté devant la presse, pour évoquer le match contre la Belgique, mais aussi les traces laissées par l'Euro 2020. Plus

Varane ne veut pas parler de revanche

France-Belgique, c’est l’affiche de la deuxième demi-finale de la Ligue des Nations, jeudi à Turin. Un match qui rappelle de bons souvenirs à l’équipe de France et à Raphaël Varane, après la demi-finale du Mondial 2018 remportée par les Bleus. Pour autant, Varane estime que ce match n’a pas grand-chose à voir avec ce qui s’est passé trois ans auparavant.

« Une revanche ? Je ne pense pas. C’est du passé, cela fait partie de l’histoire. Là c’est surtout deux grosses équipes qui s’affrontent avec l’objectif d’une finale. 2018, c’était il y a trois ans. »

Conférence de presse
Varane et les Bleus affronteront la Belgique en demi-finale de la Ligue des nations. Icon Sport
Varane et les Bleus affronteront la Belgique en demi-finale de la Ligue des nations. Icon Sport

Effectivement, les choses ont bien changé, puisque les Belges sont désormais en tête du classement FIFA avant d’affronter les champions du monde français. Un match très important pour les Bleus, après un Euro totalement manqué. Pourtant, Varane n’est lui pas de cet avis. Le joueur de Manchester United préfère regarder devant. « Cela ne le rend pas plus important. C’est une compétition avec des matchs de prestige et il y a un trophée à gagner. Peu importe l’Euro, là on veut gagner« , rétorque Varane.

Avant lui, ce sont les frères Hernandez – Lucas et Théo – qui répondaient à la presse. Deux boutes-en-train qui devraient mettre l’ambiance dans le vestiaire. « Un déjà ce n’était pas facile mais deux…, nuance avec le sourire Varane. C’est bien d’avoir des frères en sélection. L’équipe de France c’est une grande famille mais le partager avec son frère c’est bien. »

Raphaël Varane, avec Théo Hernandez lors du dernier rassemblement des Bleus, en septembre 2021. Icon Sport
Raphaël Varane, avec Théo Hernandez lors du dernier rassemblement des Bleus, en septembre 2021. Icon Sport

Les Bleus « assument ensemble »

Un autre nom a été évoqué lors de la conférence de presse du central de l’équipe de France, celui de Kylian Mbappé. L’attaquant des Bleus fait la Une des journaux après une interview donnée à L’Équipe. En effet, le joueur s’est exprimé sur son été mouvementé et est au centre de nombreuses critiques depuis son raté face à la Suisse et son sentiment d’abandon après la rencontre. Pour Varane, c’est une fausse polémique. « Dans le groupe, c’est clair et cela a été clair après la Suisse : on est ensemble. On assume ensemble. On ne laisse personne de côté et cela ne changera pas. Ce sont les valeurs de ce groupe« , a affirmé le défenseur de Man United.

Sur le possible transfert de Kylian Mbappé au Real Madrid, Varane ne préfère pas intervertir. « Pour moi, je n’ai pas de conseil à lui donner. Il sait parfaitement ce qu’il doit faire. Il a ses envies et il prendra la décision avec sa famille et il saura bien ce qu’il veut« .

Enfin, avant la rencontre décisive face à la Belgique, Raphaël Varane espère pouvoir surfer sur la bonne dynamique créée par le match abouti des Bleus contre la Finlande au début du mois de septembre (2-0). Pour cela, Varane estime que les hommes de Deschamps devront « mettre de la folie dans le jeu » pour créer cette dynamique. La réponse, ce jeudi 07 octobre.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires