dans

EdF – Le Graët relance la piste Zidane pour succéder à Deschamps : « tout le monde y pense »

Le Graët ouvre grand la porte à Zidane, mais annonce qu’il ne le bloquera pas…

Noël Le Graët a de nouveau évoqué la perspective de voir Zinedine Zidane devenir sélectionneur de l'équipe de France (iconsport)
Noël Le Graët a de nouveau évoqué la perspective de voir Zinedine Zidane devenir sélectionneur de l'équipe de France (iconsport)

Dans un entretien accordé à l’AFP, Noël Le Graët a balayé les sujets d’actualité de l’équipe de France. Parmi ceux-ci, celui de l’identité du successeur de Didier Deschamps à la tête des Bleus en vue de l’après Coupe du monde 2022 qui pourrait être Zidane... Plus

Noël Le Graët pense à Zidane pour l’après-Deschamps

Qui sera à la tête des Bleus après la Coupe du Monde 2022 ? Si Didier Deschamps sera assis sur le banc tricolore au Qatar en novembre et décembre prochains, rien n’est moins certain que de voir le Basque poursuivre son mandat en sélection. Après l’échec de l’Euro 2020, et malgré la conquête de la Ligue des nations, « DD » sait qu’un bon parcours au Mondial est une condition sine qua non pour conserver son poste. En cas de départ du double champion du monde, le nom de Zinedine Zidane revient naturellement. Alors qu’il vit une année sabbatique, l’ancienne gloire des Bleus rêve de prendre les rênes d’une sélection dont il a porté le maillot à 108 reprises.

Le Graët reconnaît que Zidane est l'un des noms auxquels il pense pour succéder à Deschamps (iconsport)
Le Graët reconnaît que Zidane est l’un des noms auxquels il pense pour succéder à Deschamps (iconsport)

Et ce n’est pas Noël Le Graët qui freinera cette hypothèse. Alors qu’il a plusieurs fois évoqué la possibilité de voir « ZZ » prendre la suite de son ancien coéquipier, le président de la Fédération Française de Football l’a de nouveau évoquée dans un entretien à l’AFP.

« Tout le monde y pense. Imaginons que Didier (Deschamps) me dise qu’il arrête ou qu’il ne veut pas continuer. Le nom de Zidane viendra évidemment, s’il est libre.« 

Le Graët n’a pas douté de Deschamps

Mais alors que le nom de Zidane revient avec insistance dans certains clubs, et notamment au Paris Saint-Germain, Le Graët est-il prêt à demander à l’ancien numéro 10 de patienter jusqu’à ce que le siège de sélectionneur se libère ? « Je ne ferai pas ça », clame-t-il. « Pour diriger l’équipe de France, il faut une sacrée envie. Si tu le fais par calcul, ce n’est pas forcément le bon système. On vient de se qualifier pour la Coupe du monde, donc ce n’est pas le moment de parler de succession. »

Car l’ancien maire de Guingamp garde une confiance forte en Deschamps qu’il a nommé en 2012 à la tête de la sélection. Pour l’AFP, il a d’ailleurs de nouveau affirmé ne pas avoir douté de l’ancien milieu de terrain. 

« Pour une ou deux défaites, il y a beaucoup d’entraîneurs qui sauteraient. Mais est-ce de sa faute ? 3-1 à dix minutes de la fin (contre la Suisse en huitième de finale de l’Euro 2020, NDLR), en principe vous avez gagné. Cela aurait vraiment été un manque de reconnaissance de la Fédération qu’elle fasse la moindre remarque à Didier. J’aurais vraiment eu tort. La preuve, ils ont gagné cinq matches depuis.« 

Deschamps ne sera pas prolongé avant la Coupe du monde

Pourtant, à moins d’un an de la Coupe du monde, Deschamps n’a pas encore prolongé un contrat qui ne le sera pas avant le grand rendez-vous international.

Deschamps ne prolongera pas en équipe de France avant la Coupe du monde. Laissant la porte ouverte à Zidane pour lui succéder (iconsport)
Deschamps ne prolongera pas en équipe de France avant la Coupe du monde. Laissant la porte ouverte à Zidane pour lui succéder (iconsport)

« Je lui ai dit que malgré notre habitude de le prolonger avant chaque compétition, on ne le fera pas », raconte Le Graët. « Il m’a répondu que de toute façon, il aurait refusé et qu’on se reverra après la Coupe du monde. Cela s’est passé en toute amitié. Didier est un homme très droit. Prolongé ou pas, il travaillera de la même façon. S’il gagne le Mondial, peut-être voudra-t-il continuer. S’il ne le gagne pas, il aura peut-être l’esprit de revanche. Je l’apprécie tellement : on ne peut pas dire que la décision lui appartiendra, mais pas loin. Je crois que la fidélité en Didier a payé. »

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article : ,
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires