dans

EdF, Deschamps avant Finlande-France : « ce n’est pas un match amical »

Il ne faut pas s’attendre à voir Benoît Costil dans les cages !

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France. Icon Sport
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France. Icon Sport

En conférence de presse, Didier Deschamps a abordé le dernier match de l'année de l'équipe de France, mardi 16 novembre, contre la Finlande. Même si les Bleus sont déjà qualifiés pour la Coupe du monde 2022 et peuvent se présenter à Helsinki sans aucune pression, le sélectionneur veut que ses joueurs gardent de "l'exigence". Plus

Deschamps annonce « quelques changements » , mais pas plus…

L’équipe de France étant déjà qualifiée pour la Coupe du monde 2022 après sa démonstration contre le Kazakhstan, elle jouera un match pour du beurre contre la Finlande, mardi 16 novembre, lors de la dernière journée des éliminatoires. Mais en conférence de presse, Didier Deschamps a refusé de prendre ce match à la légère. Le sélectionneur des Bleus a notamment indiqué qu’il n’enverrait pas d’équipe B à Helsinki. Hugo Lloris sera d’ailleurs titulaire, comme l’a confirmé le sélectionneur.

Didier Deschamps a annoncé qu'Hugo Lloris serait titulaire contre la Finlande. Icon Sport
Didier Deschamps a annoncé qu’Hugo Lloris serait titulaire contre la Finlande. Icon Sport

« Je pars toujours du principe qu’il faut respecter le jeu et l’adversaire. On a cette tranquillité de venir en sachant qu’on ne joue pas notre qualification. Mais ce n’est pas cela qui va m’amener à faire plus ou moins de changements. Il y en aura quelques-uns. Ce n’est pas un match amical, c’est le dernier de l’équipe de France. Quand on porte ce maillot, il y a un devoir et une exigence. »

Didier Deschamps en conférence de presse

Kingsley Coman, nouveau piston droit de l’équipe de France ?

Si Didier Deschamps va donc procéder à quelques changements par rapport au match contre le Kazakhstan, Kingsley Coman devrait se voir offrir une nouvelle chance de prouver qu’il peut être une option durable au poste de piston droit. Mais sa probable titularisation contre la Finlande n’est pas forcément une garantie pour la suite…

« (Kingsley Coman piston droit ?) Dans l’absolu oui, c’est une option. C’est un rapport de force, mais qui dit rapport de force… si je pense qu’il est plus de notre côté dans cette configuration, je serai amené à prendre la même décision. Si Kingsley a un offensif avec le même registre en face, en revanche, ça reste à voir. Cela demande des compensations et d’une défense à trois on peut se retrouver à quatre. Deux options offensives sur les côtés, en général c’est plutôt une seule. »

Didier Deschamps en conférence de presse
 Kingsley Coman devrait à nouveau être titulaire au poste de piston droit contre la Finlande. Icon Sport
Kingsley Coman devrait à nouveau être titulaire au poste de piston droit contre la Finlande. Icon Sport

En attendant, Benjamin Pavard doit prier pour que son partenaire en club ne réalise pas une nouvelle performance de gala à Helsinki…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires