C'est presque paradoxal pour Edinson Cavani. Véritable idole du Parc des Princes lorsqu'il portait le maillot du PSG, il va de nouveau affronter ses anciens partenaires, dans son nouveau jardin à Manchester United. Des retrouvailles qui se feront à l'ombre d'une affaire pour le moins triste.

Edinson Cavani "dérape" sur Instagram

C'est une publication qui a fait du bruit. Dimanche soir, en réponse à un message de félicitations, Edinson Cavani a répondu sur les réseaux sociaux en écrivant "négrito". Un mot qui aurait, selon Manchester United, une connotation amicale en Amérique du Sud. Mais, il n'a pas le même sens au Royaume-Uni, ce qui a poussé à la Fédération anglaise de football (FA) à lancer une enquête.

Loin d'être anecdotique cette affaire pourrait valoir plusieurs matches de suspension à Edinson Cavani alors que les autorités britanniques ont mis en place des règles sévères contre les propos racistes ou discriminatoires. Visiblement conscient de la polémique, Edinson Cavani s'est exprimé à son tour avant le match contre le PSG pour présenter des excuses, expliquant aussi qu'il n'avait pas l'intention d'offenser qui que ce soit. L'affaire pourrait, à tout le moins, l'inciter peut-être à confier la gestion de ses publications sur les réseaux sociaux à quelqu'un d'autre. Il s'agit après tout d'une pratique courante dans le monde du football.

Un attaquant au sommet de sa forme

Si l'idylle avec le PSG est définitivement terminée comme on a déjà pu s'en rendre compte, l'histoire pourrait se révéler particulièrement cruelle pour le club de la capitale. Actuellement deuxième de sa poule, le PSG pourrait se retrouver en difficulté en cas de défaite ce soir face à Manchester United.

Edinson Cavani au coeur d'une polémique avant de retrouver le PSG
Edinson Cavani pourrait donner des regrets au PSG. (DR)

Or, l'arme la plus létale des Red Devils porte bien à nouveau le numéro 7, celui d'Edinson Cavani. Pourtant pas titulaire face à Southampton, "El Matador" a signé un doublé une passe décisive en seconde période. De quoi confirmer la légende des anciens du PSG qui se révèlent souvent des bourreaux. La réponse dans quelques heures.