dans

EdF, Moussa Sissoko : « j’assume ce rôle de modèle ou d’exemple »

Normal que le chouchou de Deschamps soit un aussi bon élève

Moussa Sissoko a assuré n'avoir volé à personne concernant sa sélection à l'Euro 2020. Icon Sport
Moussa Sissoko a assuré n'avoir volé à personne concernant sa sélection à l'Euro 2020. Icon Sport

Moussa Sissoko, sélectionné par Didier Deschamps pour l'Euro, s'est confié sur son étiquette de chouchou du sélectionneur et son rôle dans le groupe France. Plus

Moussa Sissoko est le fameux « chouchou » de Didier Deschamps. S’il avait été le meilleur joueur de la finale de l’Euro 2016 perdue contre le Portugal, le milieu de Tottenham a depuis été relégué au second plan en équipe de France. Et malgré des prestations pas toujours convaincantes à Tottenham et un statut qui s’est étiolé chez les Spurs (une seule titularisation depuis février), l’ancien Toulousain a toujours conservé la confiance du sélectionneur des Bleus. Au point d’être emmené par « DD » à l’Euro devant les Camavinga, Ndombélé, Aouar, Veretout, André, Nzonzi et autres Matuidi.

Incompréhensible pour ses détracteurs, qui dénoncent le « totem d’immunité » dont Sissoko bénéficie en Bleu. Lui ne s’en offusque pas, préférant mettre en lumière son rôle « d’ancien » auprès de ses partenaires en équipe de France, comme il l’a décrit dans une interview à So Foot ce dimanche 6 juin.

« Je suis respecté par tout le monde »

« C’est vrai que je suis un ancien ! Depuis que je suis là (première cape en octobre 2009), j’ai vu passer beaucoup de joueurs. Mais je me sens toujours très bien dans ce collectif. Je suis respecté par tout le monde. J’essaye de donner des conseils aux plus jeunes, de les encourager, de les booster ou d’apaiser les esprits quand ça va mal. Le dernier exemple en date, c’est Jules Koundé. Au moment où il s’apprêtait à entrer en jeu contre le pays de Galles, je suis allé le voir pour lui dire de jouer libéré, sans complexe. J’essaye de faire ce lien. J’assume ce rôle de modèle ou d’exemple. C’est toujours bien d’avoir une personne expérimentée, avec un peu plus de recul sur les choses. Donc si je peux aider l’équipe à ce niveau-là, ça ne peut être que positif.« 

Moussa Sissoko à So Foot
Moussa Sissoko joue le rôle de grand frère dans le groupe France. Icon Sport
Moussa Sissoko joue le rôle de grand frère dans le groupe France. Icon Sport

Moussa Sissoko n’a d’ailleurs pas dérogé à sa réputation de soldat au service du collectif au moment de décrire son « boulot » en tant que joueur.

« Le plus important pour moi est de donner le maximum pour l’équipe. Être bon à l’entraînement, tout donner, travailler, mettre l’équipe dans les meilleures conditions, que je commence le match ou non… Quand le sélectionneur me donne du temps de jeu, c’est être un exemple, être performant pour aider l’équipe à entrer dans ses objectifs. Voilà mon boulot, tout simplement. »

Moussa Sissoko à So Foot
Moussa Sissoko est entré en jeu contre le pays de Galles, en match de préparation à l'Euro mercredi 2 juin. Icon Sport
Moussa Sissoko est entré en jeu contre le pays de Galles, en match de préparation à l’Euro mercredi 2 juin. Icon Sport

Sissoko nie être le chouchou de Deschamps

Sissoko a ainsi prêché pour sa paroisse concernant son importance dans le groupe France, clouant le bec à ceux qui ne jugent que ses performances purement sportives avec Tottenham. Il a d’ailleurs battu en brèche les soupçons de favoritisme dont il bénéficierait de la part de Didier Deschamps, affirmant avoir « la même relation avec le sélectionneur que celle qu’il entretient avec tous les autres joueurs« .

Moussa Sisso n'entretient pas une relation particulière avec Didier Deschamps, comme il l'a affirmé. Icon Sport
Moussa Sisso n’entretient pas une relation particulière avec Didier Deschamps, comme il l’a affirmé. Icon Sport

« Didier Deschamps, c’est quelqu’un qui est proche de son groupe, qui rigole avec tout le monde. On peut s’envoyer des blagues, comme avoir des discussions plus sérieuses. Et quand on ne se voit pas, je peux recevoir un message de sa part pour mon anniversaire. Ou lors des fêtes de fin d’année, à la suite d’un pépin physique. Pas plus. On a chacun notre vie en dehors de l’équipe de France. Mais c’est bien d’avoir un entraîneur comme ça, ouvert à l’échange. S’il est encore en poste aujourd’hui, après neuf ans de service, c’est qu’il est la bonne personne pour guider cette équipe. S’il a cherché à me rassurer en fin de saison, quand c’était plus compliqué pour moi ? On n’en a pas discuté, non. »

Moussa Sissoko à So Foot

S’il veut vraiment entrer dans le cœur de Didier Deschamps, il sait ce qui lui reste à faire : renfiler ses habits de lumière en finale de l’Euro, comme il y a cinq ans. Mais avec la victoire finale au bout, cette fois…

Personne(s) lié(s) à cet article : Moussa Sissoko
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires