dans

CDF, Rennes : Bruno Génésio égratigne les instances

L’entraineur rennais est agacé !

Bruno Génésio, entraîneur du Stade Rennais (IconSport)
Bruno Génésio, entraîneur du Stade Rennais (IconSport)

Bruno Génésio n'a pas apprécié le manque de consignes des instances au sujet des mesures anti-Covid. Il a profité d'une prise de parole en amont de la rencontre à Nancy pour évoquer cette situation. Plus

Bruno Génésio regrette le manque de protocole

En amont de la rencontre à Nancy comptant pour les 16es de finale de la Coupe de France (défaite 1-1, 4-3 t.a.b), Bruno Génésio a interpellé les instances françaises. Si la pandémie continue à semer le trouble en France, les clubs de football n’ont pour le moment aucune consigne sur les mesures anti-Covid à prendre. Et cette situation ne plaît pas à l’entraîneur rennais qui ne s’est pas gêné pour le faire savoir.

Dans sa prise de parole sur Eurosport, Bruno Génésio n’a pas manqué d’égratigner les instances. « Je regrette un peu le manque de protocole qui aurait dû être mis en place, soit par la Fédération soit par la Ligue, afin que toutes les équipes soient sur la même ligne. Parce que je crois savoir que certains n’ont testé personne. Nous on l’a fait par mesure de précaution. Et finalement on peut se dire qu’on est les dindons de la farce. Voilà. Peut-être que les dirigeants avaient d’autres choses à faire pendant les fêtes que de sortir un protocole beaucoup plus réglementaire et draconien… »

Rennes a dû faire appel à des joueurs très jeunes lors de sa rencontre à Nancy

En effectif réduit lors de son déplacement à Nancy, le Stade Rennais a dû faire appel à des joueurs très jeunes. Entre les tests positifs, les blessés et les joueurs partis à la CAN, il ne restait plus grand monde. Pour éviter tout report ou forfait, la Fédération Française de Football a modifié son règlement. En effet, dorénavant, l’article sur la présence « sur la feuille de match d’au moins sept joueurs ayant pris part à l’une des deux dernières rencontres officielles disputées par leur équipe première », a été suspendu. Du coup, chaque équipe doit s’arranger pour composer un effectif. Un exercice bien compliqué et une équité balbutiée.

Bruno Génésio, lors de la rencontre à Nancy ce dimanche 2 janvier 2022 (IconSport)
Bruno Génésio, lors de la rencontre à Nancy ce dimanche 2 janvier 2022 (IconSport)

En somme, Bruno Génésio désire simplement que les instances proposent un protocole plus sérieux pour éviter une situation comme celle de ce dimanche 2 janvier 2022. Et ainsi éviter des inégalités entre les clubs. La Fédération et la Ligue apporteront-elles une réponse à cette requête ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Stade Rennais
Personne(s) lié(s) à cet article : Bruno Genesio
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires