dans

Bordeaux : la date qui fixe le destin des Girondins

Les supporters ont le souffle coupé

Gérard Lopez a fait une grande annonce sur Twitter. Icon Sport
Gérard Lopez a fait une grande annonce sur Twitter. Icon Sport

Le 14 juin dernier, la DNCG annonçait la rétrogradation administrative des Girondins de Bordeaux en National 1, la troisième division française. Après avoir fait appel, les dirigeants ont désormais jusqu’au 5 juillet pour trouver une solution. Plus

Le 5 juillet, tournant des Girondins de Bordeaux

Il fallait s’y attendre. Il y a plus d’une dizaine de jours, le gendarme des finances du football français rétrogradait administrativement les Girondins de Bordeaux en National 1. La faute à des comptes extrêmement fragiles que la DNCG n’a pas du tout acceptés. La situation bordelaise est telle que Gérard Lopez a été appelé à trouver pas moins de 22 millions d’euros avant le prochain passage devant la DNCG.

Et pour montrer que le club mérite de rester en Ligue 2, Gérard Lopez sait jusqu’à quand il peut lutter pour trouver les fonds nécessaires afin de convaincre le gendarme du football français de maintenir Bordeaux dans l’antichambre de l’élite. En effet, L’Equipe et Sud Ouest révèlent que le club au scapulaire a jusqu’au 5 juillet pour trouver l’argent. Le challenge s’annonce bien compliqué, mais pas irréalisable selon le principal intéressé. « En fait, cela se passe toujours comme cela avec la DNCG, déclarait Lopez pour RMC Sport. Tous les clubs vendent et ce qu’il faut c’est donner une garantie sur les ventes. Avant même de faire les ventes, il faut donner une garantie. Et c’est là-dessus qu’il y a eu a la plus grosse différence. » Le cauchemar des supporters continue, donc…

Bordeaux a déjà commencé son remaniement

Si la DNCG a alerté le club des Girondins de Bordeaux de sa volonté de les rétrograder en National 1 sauf apport de provisions nécessaires, les dirigeants se sont déjà activés pour réaliser un mercato ambitieux. L’objectif est clair en cas de maintien administratif en Ligue 2 : remonter dès la première année dans l’élite. Gérard Lopez avait été clair là-dessus, un club comme les Girondins de Bordeaux ne peut survivre durablement en deuxième division. Par conséquent, il faut se donner les moyens de remonter.

Gérard Lopez à Bordeaux, véritable fiasco. Icon Sport
Gérard Lopez à Bordeaux, véritable fiasco. Icon Sport

Et pour cela, Admar Lopes a déjà commencé son travail. A l’heure où ce papier est écrit, deux joueurs arrivent libres : Yoann Barbet, anciennement QPR, et Vital Nsimba, anciennement Clermont Foot. Les deux joueurs formés aux Girondins de Bordeaux avaient brillé loin de la Garonne. Au final, ils reviennent pour aider leur club de coeur à remonter en Ligue 1. C’est en tout cas avec ce genre de profils que Bordeaux parviendra à retrouver rapidement l’élite du football français. Mais à quel prix ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires