dans

Bordeaux : Gérard Lopez veut encore croire au maintien

Un soutien nécessaire.

Gérard Lopez a tenu à exprimer son soutien à son effectif. / Icon Sport
Gérard Lopez a tenu à exprimer son soutien à son effectif. / Icon Sport

Les Girondins de Bordeaux sont au bord du précipice en championnat. La lanterne rouge et pire défense d’Europe garde toutefois la confiance de son président et propriétaire : Gérard Lopez. Plus

« Je pense qu’on va rester en Ligue 1 » affirme Lopez

A l’heure actuelle, les Girondins de Bordeaux possèdent un pied et deux doigts en Ligue 2. Pour autant, rien n’est encore joué. Le calendrier de chaque candidat au maintien peut encore leur jouer des tours. En attendant, c’est bien Bordeaux qui occupe la dernière place. Tous les voyants sportifs sont au rouge malgré les renforts intéressants arrivés cet hiver. Pour Gérard Lopez, président et propriétaire du club au scapulaire, il ne fait aucune doute que Bordeaux restera en Ligue 1 à l’issue de la saison.

Gérard Lopez est confiant pour la fin de saison des Girondins de Bordeaux. / Icon Sport
Gérard Lopez est confiant pour la fin de saison des Girondins de Bordeaux. / Icon Sport

« Déjà, je pense qu’on va rester en Ligue 1, je n’ai aucun doute, a-t-il déclaré dans une interview donnée à France Bleu Gironde. Je sais ce qu’on est en train de faire et si on n’est pas payé en fin de saison pour ça, c’est vraiment qu’on aura tout essayé. Je suis absolument convaincu que ce club sera en Ligue 1. Mais j’ai quand même une responsabilité vis-à-vis du club, et si je l’ai sauvé de la N3 cet été, ce n’est pas pour qu’on y retourne maintenant. À partir de là, je serai là. » Message un peu plus calme que ce qu’il avait dit à ses joueurs après Troyes.

Une grosse reconstruction si Bordeaux descend

La confiance affichée par Gérard Lopez n’omet de toute manière pas un point non négligeable : c’est sûr le terrain que les matchs se gagnent. Si les deux premiers matchs de David Guion avaient réussi à montrer un Bordeaux plus solide, la déroute à domicile face à Troyes a ravivé de vieux souvenirs qu’il faut réussir à chasser, auquel cas les Girondins connaîtront une descente sportive en Ligue 2 pour la première fois depuis 1962. Une situation que n’omet cependant pas Gérard Lopez.

« Par contre, ce club, s’il restait comme ça dans sa construction, il ne pourrait pas exister en Ligue 2, estime froidement le président du club au scapulaire. À partir de là, il y aura des ajustements à faire, qui seraient tristes pour un club comme Bordeaux. Bien sûr que ce serait fait avec la volonté de revenir en Ligue 1, il n’y a aucun doute là-dessus. Mais le niveau de coûts de ce club n’est pas du tout compatible avec la Ligue 2. Quand je parle de refontes profondes, il ne faut pas se voiler la face… Je n’arrête pas de le répéter, on n’est pas dans l’optique du tout de la Ligue 2. J’insiste. Avec les équipes de Thomas Jacquemier, on réfléchit à ce que ça veut dire, mais c’est clair qu’il y aurait un effet négatif pour les employés du club. C’est un ordre de grandeur très important. »

Nul doute que les Girondins vont connaître une fin de saison serrée. 

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
Personne(s) lié(s) à cet article : Gérard Lopez
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires