dans

Bordeaux : David Guion, optimiste après sa première avec les Girondins

L’entraîneur des Girondins y croit !

David Guion et les Girondins de Bordeaux filent vers la Ligue 2. Icon Sport
David Guion et les Girondins de Bordeaux filent vers la Ligue 2. Icon Sport

Les Girondins de Bordeaux ne sont pas parvenus à s'imposer sur leur pelouse face à l'AS Monaco pour la première de David Guion sur le banc bordelais (1-1). Mais le nouvel entraîneur des Marine et Blanc voit en ce match des motifs d'espoir. Plus

Guion a aimé l’organisation de son équipe

Les Girondins de Bordeaux sont toujours derniers après cette 25ᵉ journée de Ligue 1. Les Bordelais ont été tenus en échec par l’AS Monaco au Matmut Atlantique (1-1), malgré leur supériorité numérique pendant près d’une heure. Avec 21 points, les Girondins restent lanterne rouge, mais David Guion, leur nouvel entraîneur, veut voir des motifs d’espoir en vue du maintien. En conférence de presse, l’ancien coach du Stade de Reims a vu du mieux.

« Il y a plusieurs choses à retenir de ce match. Cette première mi-temps correspondait à ce que l’on avait travaillé dans la semaine, avec une bonne organisation, une bonne coordination défensive et on a senti des garçons à l’écoute et concentrés. Les Monégasques, à part sur la glissade, ne s’étaient pas créé énormément de situations. On était dans notre match. On a cette opportunité avec le but de Rémi Oudin qui nous permet de prendre l’avantage. »

David Guion, en conférence de presse

« On a trop reculé« 

Malgré une première période cohérente, les Girondins sont retombés dans leurs travers lors du deuxième acte, laissant le ballon à des Monégasques revigorés, bien qu’à dix. Et c’est finalement sur un coup du sort que les hommes de David Guion ont été rejoints au score, après un ballon dégagé de la tête par Ahmedhodzic sur Marcelo, qui a marqué contre son camp. 20 minutes qui coûtent les trois points aux Girondins, et que regrettent l’entraîneur des Marine et Blanc.

« Pendant vingt minutes, on a beaucoup trop reculé. On est encore en manque de confiance et quand on recule et qu’on défend si bas et qu’on ne tient pas le ballon, on n’est pas à l’abri de prendre un but, comme on l’a vu un peu casquette. Et là à nouveau, l’équipe reprend le dessus, elle a prouvé qu’elle était capable de réagir et on a bien fini. Et à la fin du match, on a eu les opportunités pour l’emporter. »

Bordeaux n'a pas réussi à faire tomber Monaco pour la première de David Guion. / Icon Sport
Bordeaux n’a pas réussi à faire tomber Monaco pour la première de David Guion. / Icon Sport

Des motifs d’espoir

Sur le plan collectif, Bordeaux commence à ressembler à une équipe. La patte David Guion est déjà perceptible, même si le chemin vers le maintien est encore bien long. C’est d’ailleurs cette position au classement qui fragilise le mental des joueurs bordelais, encore en manque de confiance. Mais le coach bordelais veut voir en ce premier match des motifs d’espoir. Et sait qu’il pourra compter sur le soutien du public girondin.

« De par la position on voit que cette équipe a besoin d’acquérir de la confiance. Mais il y a déjà du mieux. On est quelques équipes à la bagarre avec très peu de points d’écart. Déjà prendre un point contre Monaco, ça montre qu’on est sur le bon chemin. On a la chance d’avoir été très bien soutenu avec un public merveilleux, les joueurs l’ont senti. Il y a eu une bonne osmose, je suis convaincu que ce genre de matches là, on va les gagner. »

Les Girondins de Bordeaux se déplaceront à Clermont ce dimanche 27 février (15h) pour tenter de rester à la bagarre pour le maintien. Les Clermontois, vainqueurs surprise sur la pelouse de l’Olympique de Marseille, sont déjà à six points des Bordelais. La victoire au Gabriel-Montpied est donc vitale pour l’équipe de David Guion.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
Personne(s) lié(s) à cet article : David Guion
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires