dans

Bayern, Uli Hoeness sur le PSG : « Votre argent de merde, ça ne suffit pas »

Il attaque encore le PSG !

Uli Hoeness, le président du Bayern, veut garder Lewandowski cet été (iconsport)
Uli Hoeness, le président du Bayern, veut garder Lewandowski cet été (iconsport)

Lors d’une récente interview, Uli Hoeness, le président d’honneur du Bayern Munich, n’a pas hésité à tailler sévèrement le PSG, mais aussi Manchester City. Plus

Uli Hoeness et l’argent de merde du PSG

L’arrivée des Qataris au PSG n’a pas fait plaisir à tout le monde. Alors que le club de la capitale grandit d’année en année avec l’ambition d’aller toujours plus haut, certains ne voient pas d’un bon œil cette montée en puissance et n’hésitent à vivement critiquer. C’est le cas d’Uli Hoeness, le président d’honneur du Bayern Munich.

Nasser Al Khelaifi et Uli Hoeness ne seront plus amis (iconsport)
Nasser Al Khelaifi et Uli Hoeness ne seront plus amis (iconsport)

Si aujourd’hui il n’appartient plus vraiment à la hiérarchie du Bayern, Uli Hoeness continue d’émettre ses avis derrière les couleurs bavaroises. Et une nouvelle fois, l’ancien président a vivement critiquer les dirigeants parisiens, estimant que leur « argent de merde » ne suffira pas à remporter des Trophées. « La différence entre lui et moi ? J’ai travaillé dur pour gagner mon argent, et lui l’a reçu en cadeau. On le met à sa disposition et il n’a pas besoin de travailler pour ça. Quand il veut un joueur, il va trouver son émir. Ni l’un ni l’autre n’ont le moindre titre de Ligue des Champions. Ils perdront encore contre nous. Pas toujours, mais de temps en temps. Et ça doit être notre but. Et lorsque nous gagnons contre eux, ça me réjouit fortement. C’est ça qui me stimule, leur montrer : « votre argent de merde, ça ne suffit pas ». »

Il critique aussi la stratégie parisienne

Et en plus de mettre une gauche à l’argent des Qataris, il place une droite sur la stratégie parisienne. « Ce qui se passe actuellement à Paris, c’est de la planification à un an. (…) Je ne place pas toute ma mise d’un seul coup, juste pour qu’on vienne me féliciter pendant un an ou deux ans et après moi le déluge. Quand on prend des décisions, il faut faire en sorte d’avoir de la sécurité encore dans trois, quatre ans, que tout ne s’effondre pas d’un coup. »

Après cette nouvelle sortie, nul doute que Nasser al-khelaïfi risque de répondre. En attendant, quand il s’agit d’argent et de fraude fiscale, Uli Hoeness est beaucoup plus discret.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Uli Höness
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires