dans

La commission de discipline rend son verdict contre Saint-Étienne et l’OM

Les deux clubs attendaient leurs sanctions depuis plusieurs semaines.

Des supporters de Saint-Étienne avaient retardé le coup d'envoi face à Angers, le 22 octobre dernier (iconsport)
Des supporters de Saint-Étienne avaient retardé le coup d'envoi face à Angers, le 22 octobre dernier (iconsport)

Après les incidents face à Angers et au PSG, Saint-Étienne et l’OM attendaient de connaitre leurs sanctions. Les deux clubs les connaissent désormais, et peuvent souffler de ne pas s’être vus retirer de points. Plus

Deux huis clos mais pas de retrait de points pour Saint-Étienne

Le 22 octobre dernier, Saint-Étienne recevait Angers pour la onzième journée de Ligue 1. Sur le terrain, les deux équipes se sont séparées bonnes amies (2-2). Mais avant la rencontre, les supporters de l’ASSE avaient fait part de leur mécontentement devant le début de la saison de leur équipe en lançant des fumigènes sur le terrain. Le match avait dû être reporté de près d’une heure. La LFP avait déjà sanctionné le club peu après. Mais elle vient de rendre ses sanctions définitives.

Ainsi, la commission de discipline a décidé d’imposer un huis clos des tribunes Paret et Snella, qu’occupent les groupes de supporters de l’ASSE, pour deux rencontres. Ce sera pour les matchs face au PSG, le 28 novembre prochain, et à Rennes, le 5 décembre. Déjà en difficultés sur le plan sportive, l’équipe de Claude Puel ne pourra donc pas compter sur une grosse partie de ses supporters face à ces deux adversaires redoutables. En revanche, la LFP a épargné Saint-Étienne sur le plan comptable. Alors que les Verts craignaient de perdre des points à cause des incidents face à Angers, ils gardent les neuf unités qu’ils ont glanés pour le moment.

Les supporters stéphanois ne pourront pas occuper les tribunes Paret et Snella face au PSG et à Rennes (iconsport)
Les supporters stéphanois ne pourront pas occuper les tribunes Paret et Snella face au PSG et à Rennes (iconsport)

L’OM sanctionné pendant un seul match

L’OM était aussi sous le coup d’une sanction. Quelques supporters avaient perturbé le match face au PSG, 24 octobre dernier (0-0). La justice avait déjà condamné certains d’entre eux. Le club attendait quant à lui de connaître la décision de la LFP. Et celle-ci a été plutôt clémente puisqu’elle n’a appliqué qu’un match à huis clos pour les Phocéens. Ce sera le dimanche 28 novembre prochain, face à Troyes. En revanche, celui-ci sera total, et toutes les tribunes seront donc fermées.

Les supporters marseillais ne pourront pas aller au Vélodrome pour la réception de Troyes (iconsport)
Les supporters marseillais ne pourront pas aller au Vélodrome pour la réception de Troyes (iconsport)

Mais, comme Saint-Étienne, l’OM échappe donc à un retrait de points, et garde ses quatre unités et sa quatrième place. Mais les supporters phocéens sont sans doute dans le viseur de la LFP après les nombreux incidents dont certains d’entre eux se sont rendus coupables depuis le début de la saison. Ils ont donc intérêt à se tenir à carreaux s’ils ne veulent pas voir leur club être plus lourdement sanctionné en cas de nouvel incident…  

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires