dans

AS Rome : Mourinho justifie son choix de rejoindre l’Italie

Mission impossible selon lui.

José Mourinho sera sur le banc de l'AS Rome pour la saison prochaine (iconsport)
José Mourinho sera sur le banc de l'AS Rome pour la saison prochaine (iconsport)

Après des derniers exercices compliqués en Premier League, José Mourinho va rejoindre le banc de l'AS Rome la saison prochaine. Il a expliqué son choix en interview ce week-end. Plus

Dans une interview donnée pour la dernière édition portugaise de GQ, reprise par Maisfutebol, José Mourinho a justifié son choix de rejoindre l’AS Rome l’année prochaine. Il a ainsi détaillé ce qui l’a séduit dans le projet et en a également profité pour justifier les échecs de ces dernières années.

Une motivation retrouvée

Dans son intervention, José Mourinho a tout d’abord expliqué de quelle manière les nouveaux propriétaires du club romain l’ont convaincu. Selon lui, les Friedkin l’auraient contacté le jour même de son licenciement par Tottenham pour le convaincre de rejoindre l’Italie :

« La Roma me voulait beaucoup, ça a été instantané ou presque, le matin Tottenham m’a renvoyé et l’après-midi la Roma m’a appelé. Ils m’ont voulu, ils m’ont fait ressentir à nouveau la passion du football qui existe en Italie et que je connais, surtout à Rome où ils n’ont pas gagné de trophée depuis 20 ans. »

L'AS Rome a terminé septième de Serie A cette année (iconsport)
L’AS Rome a terminé septième de Serie A cette année sous les ordres de Paulo Fonseca (iconsport)

Le Special One insiste notamment sur la volonté et la motivation qui aurait transpiré des propos des Friedkin. Alors qu’on sait qu’il a connu des baisses de moral et d’intérêt pour le football ces dernières années, le Mou se serait senti remotivé par cet entretien.

« Les Friedkin, les nouveaux propriétaires, avec une approche professionnelle et humble, ont transmis leur enthousiasme pour ce nouveau chapitre professionnel incroyable de leur vie, ils ont été vraiment objectifs, honnêtes et sincères avec moi, ils m’ont fait ressentir la passion pour ce travail, ils m’ont impressionné par la façon dont ils m’ont abordé. »

« Les gens me regardent et ne me considèrent que d’une seule manière : un gagnant. »

Le Portugais a néanmoins ajouté avec ses propres mots que la mission s’avérerait ardue. La Roma a connu une saison compliquée et a terminé à la septième place du championnat. En signant dans la capitale romaine José Mourinho sait ce qui l’attend. Il sait qu’il sera scruté par les médias et les supporters. Indirectement, il tente de déminer le terrain.

  • A lire également : PSG, Mercato : Florenzi (AS Rome) pourrait finalement rester à Paris

« Il ne m’a pas fallu longtemps pour dire oui et maintenant je vais me plonger dans cette mission impossible, que je définis comme impossible dans le sens où les gens me regardent et ne me considèrent que d’une seule manière : un gagnant. »

Retour sur une mauvaise passe

José Mourinho avait remporté l'Europa League avec Manchester United lors de sa première année au club (iconsport)
José Mourinho avait remporté l’Europa League avec Manchester United lors de sa première année au club (iconsport)

L’entraîneur portugais, qui fait la joie des journalistes à chacune de ses sorties, a également tenté de justifier ses échecs récents en Premier League. S’il a remporté une Europa League avec Manchester United en 2017, le reste de l’aventure s’était avéré compliqué par une brouille avec le vestiaire. De plus, le style du Mou ne collait plus avec le souhait des supporters mancuniens qui attendaient un jeu offensif et du spectacle. Son exercice avec Tottenham s’était quant à lui terminé brutalement après l’élimination en huitième de finale d’Europa League contre le Dinamo Zagreb plus tôt cette année.

Tottenham a connu une élimination inattendue contre le Dinamo Zagreb en mars 2021 (iconsport)
Tottenham a connu une élimination inattendue contre le Dinamo Zagreb en mars 2021 (iconsport)

Dans son interview, Mourinho revient sur ses deux derniers clubs et se fend même d’une de ses punchlines envers le club londonien.

« J’ai aussi fait des erreurs et je me suis trompé en acceptant certains projets, parfois ils m’ont poussé à choisir des situations que je n’aurais pas dû… Je suis allé à Manchester dans un moment de transition, puis à Tottenham qui n’a pas une histoire de succès, et maintenant la Roma avec une nouvelle propriété, mais dans ce cas avec la Roma j’ai immédiatement ressenti une grande empathie avec les Friedkins, avec Pinto, ils ont re-stimulé en moi le feu et la passion pour ce travail.« 

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Roma
Personne(s) lié(s) à cet article : José Mourinho
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires