dans

Euro 2020 : équipes, calendrier, programme TV… tout savoir sur le groupe F

Le groupe F de la France, le fameux « groupe de la mort » avec le Portugal et l’Allemagne !

L'équipe de France menée par Kylian Mbappé va affronter le Portugal de Cristiano Ronaldo... entre autres réjouissances dans ce groupe F de tous les dangers. Icon Sport
L'équipe de France menée par Kylian Mbappé va affronter le Portugal de Cristiano Ronaldo... entre autres réjouissances dans ce groupe F de tous les dangers. Icon Sport

L'Euro 2020 se tiendra du vendredi 11 juin 2021 au dimanche 11 juillet 2021. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le groupe F : celui de la France, de l'Allemagne, du Portugal et de la Hongrie. Plus

L’Euro 2020 débute vendredi 11 juin 2021 à 21h (heure française). Dans le groupe F, le fameux « groupe de la mort », la France, le Portugal et l’Allemagne se livreront à une bataille de tous les dangers en compagnie de la Hongrie.

Capture d'écran des groupes de l'Euro 2020 @UEFA
Capture d’écran des groupes de l’Euro 2020 @UEFA

Les sélections du groupe D de l’Euro 2020

France

– Portugal

Allemagne

Hongrie

Le calendrier et la retransmission TV des matchs du groupe F de l’Euro 2020

Mardi 15 juin :

  • 18h : Hongrie – Portugal (à Budapest) sur beIN SPORTS 1
  • 21h : France-Allemagne (à Munich) sur beIN SPORTS 1 et M6

Samedi 19 juin :

  • 15h : Hongrie – France (à Budapest) sur beIN SPORTS 1 et TF1
  • 18h : Portugal – Allemagne (à Munich) sur beIN Sports 1 et M6

Mercredi 23 juin :

  • 21h : Allemagne – Hongrie (à Munich) sur beIN SPORTS 2
  • 21h : Portugal – France (à Budapest) sur beIN SPORTS 1 et TF1

L’état des lieux des forces en présence du groupe F de l’Euro 2020

De très gros poissons dans une toute petite mare. La France, championne du monde 2018 et finaliste de l’Euro 2016, le Portugal, champion d’Europe en titre, et l’Allemagne, championne du monde en 2014, ont été réunies par le tirage dans un groupe F de tous les dangers.

Les Bleus d’attaque avec Karim Benzema ?

Les Bleus peuvent entamer la compétition sereinement, eux qui sont toujours portés par leur groupe champion du monde en Russie il y a trois ans. Mais Didier Deschamps a pris un risque en réintégrant Karim Benzema dans un effectif habitué à Olivier Giroud en attaque. A deux semaines du début de la grande bataille, toute l’animation offensive de l’équipe de France a dû être repensée.

Kylian Mbappé et Olivier Giroud, une association qui a déjà fait ses preuves. Icon Sport
Kylian Mbappé et Olivier Giroud, une association qui a déjà fait ses preuves. Icon Sport

Mais l’attaquant du Real Madrid a vite rassuré les sceptiques. En 90 minutes de haute volée contre le pays de Galles (3-0), puis 38 contre la Bulgarie (3-0), « KB19 » a rassuré tout le monde en affichant une délicieuse complicité avec Kylian Mbappé et Antoine Griezmann dans le jeu, qui promet monts et merveilles à l’Euro. Reste à savoir si le postulant au Ballon d’Or sera remis de son coup au genou reçu contre les Bulgares, et si ces promesses affichées en préparation contre des nations moins relevées pourront être confirmées à l’épreuve des cadors comme le Portugal et l’Allemagne.

Karim Benzema et Antoine Griezmann ont-ils déjà trouvé la bonne formule pour se partager la lumière en attaque ? Icon Sport
Karim Benzema et Antoine Griezmann ont-ils déjà trouvé la bonne formule pour se partager la lumière en attaque ? Icon Sport

Le Portugal connaît la recette, l’Allemagne cherche à la retrouver

Des promesses, ce n’est pas ce qui manque au Portugal, justement. Cristiano Ronaldo, Bruno Fernandes, Bernardo Silva, João Félix, André Silva… Les possibilités en attaque sont délirantes, mais la réalité est beaucoup plus décevante. C’est un Portugal efficace et pragmatique qui a été champion d’Europe en 2016, et le sélectionneur Fernando Santos n’a pas changé sa recette. Avec cette fois, un Rúben Dias surhumain pour renforcer une défense déjà infranchissable. Avec le même succès au bout ?

Ruben Dias a ajouté encore un peu plus de solidité défensive à une Seleção qui n'en manquait pas. Icon Sport
Ruben Dias a ajouté encore un peu plus de solidité défensive à une Seleção qui n’en manquait pas. Icon Sport

L’Allemagne, de son côté, s’est brusquement réveillé au bon souvenir de ses adversaires. Moribonde depuis le fiasco de la Coupe du monde 2018, la Nationalmannschaft s’est soudainement libérée lors de son dernier match de préparation face à la Lettonie (7-1), lundi 7 juin. Mais attention à ne pas aborder la compétition avec trop d’enthousiasme, afin de ne pas répéter les mêmes erreurs qu’en 2018. Enfin, la Hongrie, qui avait déjà peu d’espoir après avoir découvert le tirage au sort, s’avance encore plus défaitiste avec le forfait de son meilleur joueur, Dominik Szoboszlai (Leipzig). Allez, il suffit juste de s’inspirer de la Suède sans Zlatan Ibrahimovic et la qualification ne sera qu’une promenade de santé.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France, Portugal
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires