dans

Une Coupe du monde tous les deux ans ? La fausse bonne idée de la FIFA

Pourquoi la FIFA ne doit pas tomber dans le piège.

La FIFA envisagerait une Coupe du Monde tous les deux ans (iconsport)
La FIFA envisagerait une Coupe du Monde tous les deux ans (iconsport)

Les membres de la FIFA devraient discuter ce vendredi 21 mai d'un projet controversé : organiser une Coupe du monde tous les deux ans. L'instance dirigée par Gianni Infantino voit a priori d'un bon œil cette idée qui lui permettrait de générer des revenus supplémentaires. Mais la FIFA aurait tort de se jeter tête baissée dans ce projet qui ressemble fortement à une fausse bonne idée... Plus

Les membres de la FIFA se réunissent ce vendredi 21 mai à Zurich pour le Congrès annuel de l’organisation. Et le sujet principal de la discussion pourrait être différent de celui que l’on aurait pu penser. Alors que la tenue de la Coupe du monde 2022 au Qatar fait parler, les membres de l’instance pourraient discuter en grande partie de calendrier. En cause : l’idée d’une Coupe du monde tous les deux ans. Déjà évoquée plusieurs fois, elle pourrait à nouveau se retrouver au centre des débats.

Une Coupe du monde tous les deux ans, un sujet qui divise

L’idée concernerait à la fois les Coupes du monde masculines et féminines. C’est la Fédération de football saoudienne, proche du président de la FIFA Gianni Infantino, qui a inscrit ce sujet à l’agenda de la réunion. Et cette proposition attire évidemment les différents diffuseurs, qui voient là l’occasion d’amasser plus d’argent grâce aux potentiels droits télé qu’un tel projet pourrait générer.

Gianni Infantino, le président de la FIFA, pourrait se lancer convaincre par l'idée d'une Coupe du monde tous les deux ans. Icon Sport
Gianni Infantino, le président de la FIFA, pourrait se laisser convaincre par l’idée d’une Coupe du monde tous les deux ans. Icon Sport

À lire aussi : Georginio Wijnaldum se fâche à propos du racisme et de la Coupe du monde au Qatar

De leur côté, les championnats nationaux et les clubs sont sans surprise opposés à cette idée. Une Coupe du monde tous les deux ans surchargerait encore davantage un calendrier bien fourni et tronquerait les préparations physiques estivales. Conséquence : un risque de blessure accru pour les joueurs, qui seraient aussi moins frais et donc moins performants. L’attractivité des championnats pourrait ainsi en prendre un coup.

Le trublion Arsène Wenger

C’est Arsène Wenger, début mars, qui avait lancé le pavé dans la mare médiatique. L’ancien coach légendaire d’Arsenal, désormais directeur du développement au sein de la FIFA, avait proposé d’organiser une Coupe du monde, un Euro et les autres championnats continentaux « tous les deux ans. » L’association European Leagues, composée de représentants d’une trentaine de championnats européens, avait immédiatement condamné cette idée, la jugeant impossible à mettre en place.

Wenger a eu des propositions osées pour les compétitions internationales (iconsport)
Arsène Wenger a des propositions osées pour les compétitions internationales (iconsport)

Ce qui n’a pas empêché Wenger de développer encore davantage ce projet, et même de le pousser à l’extrême. Dans un récent rapport remis la semaine dernière à la FIFA, l’Alsacien a préconisé de terminer… chaque année par une grande compétition internationale.

Un calendrier complètement bouleversé

Mais de tels changements viendraient tout chambouler au niveau du calendrier actuel des matchs internationaux. Les phases de qualification devraient en effet être repensées. Les tournois continentaux qui se déroulent deux ans après le Mondial devront être décalés. Sans compter les traditionnels matchs amicaux, qui devraient aussi être supprimés.

Marcus Thuram et Lucas Digne
L’équipe de France doit-elle s’attendre à disputer une grande compétition internationale tous les deux ans ? Icon Sport

Et que dire des championnats nationaux, qui payeraient forcément les frais d’un tel calendrier. Car si les joueurs internationaux devaient participer à une grande compétition chaque été, les reprises des championnats seraient forcées d’être décalés.

Une fausse bonne idée pour la FIFA et les diffuseurs ?

Si la FIFA et les diffuseurs pourraient voir cette idée comme une opportunité d’amasser plus d’argent en attirant de nombreux téléspectateurs chaque été, ils pourraient vite déchanter. Car une plus grande fréquence des grandes compétitions pourrait aussi être à double tranchant.

L’un des attraits majeurs de la Coupe du monde ou de tournois comme l’Euro est leur rareté. Le fait de ne pouvoir s’extasier devant de telles compétitions qu’une fois tous les quatre ans participe grandement à l’excitation et aux émotions que ces compétitions procurent chez les fans. Ainsi, la FIFA et les diffuseurs pourraient faire une grande erreur en pensant que les amoureux du ballon rond seraient tous les étés au rendez-vous pour regarder ces compétitions.

La Coupe du Monde perdrait sans doute de son prestige si elle venait à se dérouler tous les deux ans (iconsport)
La Coupe du Monde perdrait sans doute de son prestige si elle venait à se dérouler tous les deux ans (iconsport)

On retrouve là le même problème que pour la Super League. Outre les questions d’argent qui n’aurait été reversé qu’aux clubs participants, de nombreux fans ont mis le doigt sur ce bienfait de la rareté des matchs au sommet entre géants européens. Si un Liverpool-Barça est aussi excitant, c’est parce qu’il ne se dispute pas tous les ans.

Avec un projet de grande compétition internationale chaque année, la FIFA s’exposerait au même problème. Les fans de foot seraient sans doute au rendez-vous chaque été au départ. Mais après quelques années, leur enthousiasme pour de tels matchs serait-il aussi fort ? Seraient-ils prêts à payer pour la même affiche que l’année précédente ? Rien n’est moins sûr. La FIFA pourrait donc ne pas être très inspirée d’organiser une Coupe du monde tous les deux ans.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires