dans

Real Madrid : après City, Camavinga a-t-il changé de dimension ?

Le milieu français a éclaboussé le match de son talent !

Eduardo Camavinga sous les couleurs du Real Madrid (Icon Sport)
Eduardo Camavinga sous les couleurs du Real Madrid (Icon Sport)

À seulement 19 ans, Eduardo Camavinga est l'un des grands espoirs du football français et même européen. La demi-finale retour de Ligue des champions qui vient de se disputer pourrait être un tournant dans sa jeune carrière. Plus

Et si c’était lui, l’avenir du Real Madrid ? Auteur de 36 matches, toutes compétitions confondues, pour sa toute première saison en Espagne, Eduardo Camavinga, milieu de terrain révélé au Stade Rennais, est en train de tout balayer sur son passage. Et ce n’est peut-être qu’un -superbe- début.

Kroos et Modric ont plongé, Camavinga a brillé face à City

C’est ce que l’on appelle un coaching gagnant. En faisant entrer Rodrygo, auteur d’un doublé en deux minutes, Carlo Ancelotti a su faire les bons changements aux bons moments. C’est aussi le cas avec l’entrée en jeu d’un Français, Eduardo Camavinga. En demi-finale retour de Ligue des champions, les expérimentés Toni Kroos et Luka Modric n’ont pas franchement été au rendez-vous. Le natif de Miconje en Angola, lui a suppléé le Croate, Ballon d’Or 2018 faut-il le rappeler, à la perfection.

Eduardo Camavinga, le joueur du Real Madrid et de l'équipe de France / Icon Sport
Eduardo Camavinga, le joueur du Real Madrid et de l’équipe de France / Icon Sport

Pourtant, la situation était bien mal embarquée pour le Real Madrid, mené d’un but par Manchester City, et même de deux longueurs sur l’ensemble des deux matches. Mais Camavinga a rayonné, par son apport défensif, la qualité de ses interventions. Surtout, il s’est projeté vers l’avant avec une vitesse et une élégance impressionnantes. Le plus jeune joueur sur le terrain a laissé transpirer une étonnante décontraction et un impact souvent laissé à des éléments plus expérimentés. Et après ?

Un futur patron au Real comme chez les Bleus ?

Ce n’est pas la première fois qu’Eduardo Camavinga marque les esprits du côté du Real Madrid. En septembre dernier, il avait inscrit son premier but… cinq minutes après son entrée en jeu, pour ses grands débuts avec les Merengues. Même constat quelques jours plus tard en Ligue des champions avec une passe décisive capitale pour Rodrygo sur la pelouse de l’Inter Milan (0-1). Et ce malgré une entrée en jeu pour seulement dix petites minutes. Cette fois, c’est City qui a donc goûté à la fougue du Français.

Pour rappel, Eduardo Camavinga a goûté à ses trois premières sélections en équipe de France (pour un but) lorsqu’il portait les couleurs du Stade Rennais en Ligue 1. C’était la saison dernière. Nul doute que Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, n’est pas insensible à la progression du joueur vainqueur de la Ligue des Nations l’an passé avec les Tricolores. Avec la féroce concurrence des Pogba, Kanté ou Tchouaméni, les places valent de l’or au sein du milieu de terrain des champions du monde en titre. Mais nul doute qu’Eduardo Camavinga, s’il continue ainsi, sera du voyage au Qatar en fin d’année. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Real Madrid (Real)
Personne(s) lié(s) à cet article : Eduardo Camavinga
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires