dans

Ligue 1 : Nice et Galtier humilient le LOSC à domicile

Quelle claque des Niçois infligée aux Dogues !

L'OGC Nice a humilié le LOSC lors de la deuxième journée de championnat au Pierre Mauroy (0-4). Icon Sport
L'OGC Nice a humilié le LOSC lors de la deuxième journée de championnat au Pierre Mauroy (0-4). Icon Sport

Christophe Galtier a joué un bien mauvais tour à son ancien club, ce samedi 14 août, pour son retour au stade Pierre Mauroy de Lille. Son OGC Nice a largement battu le LOSC de Jocelyn Gourvennec (0-4) lors de la deuxième journée de Ligue 1. Cela fait déjà sept buts encaissés en deux matches pour Lille. Les Aiglons, eux, lancent leur saison, et de quelle manière ! Plus

Nice prend d’assaut le Pierre Mauroy

Une minute. C’est ce qu’il a fallu à l’OGC Nice pour trouver la faille contre le LOSC lors de la deuxième journée de Ligue 1, ce samedi 14 août. Amine Gouiri s’amuse avec la défense lilloise avant de se présenter face à Leo Jardim. Le portier du LOSC repousse le ballon sur Jean-Clair Todibo. Jardim est encore à la parade mais, sur un coup de billard, le cuir finit dans les pieds de Kasper Dolberg, qui ouvre la marque (1-0, 1e). Un départ canon des hommes de Christophe Galtier, validé seulement quatre minutes plus tard.

Maladroit, Celik perd le ballon dans ses vingt mètres. Le ballon est récupéré par Amine Gouiri, dont la passe involontaire profite à Hicham Boudaoui. Le Niçois ne se pose pas de questions et envoie le ballon dans la lucarne droite de Leo Jardim (2-0, 5e).

Burak Yilmaz, en grande souffrance face à la défense des Aiglons et Jean-Clair Todibo. Icon Sport
Burak Yilmaz, en grande souffrance face à la défense des Aiglons et Jean-Clair Todibo. Icon Sport

Pris à froid, les Lillois ont toutes les peines du monde à réagir, et ne parviennent pas à mettre à mal une défense niçoise bien en place et parfaitement menée par Dante et Todibo. Burak Yilmaz, auteur d’une seule frappe intéressante, n’est pas dans le coup. Et le milieu de terrain de Jocelyn Gourvennec ne parvient pas à faire sa loi, contre un système miroir en 4-4-2 mis en place par Christophe Galtier pour son retour au Pierre Mauroy.

Les Lillois terminent même le premier acte comme ils l’ont entamé. De la pire des façons. Après une tête sur la barre transversale de Kasper Dolberg, le Danois reprend le ballon de volée. Le cuir touche la main de Benjamin André, rendu coupable d’une faute et provoquant un penalty. Amine Gouiri ne tremble pas et triple la mise juste avant la pause pour les Aiglons (3-0, 45e+3).

Dolberg porte le coup de grâce

Jocelyn Gourvennec choisit de lancer Jonathan David au retour des vestiaires, mais aucun de ses choix ne semble payer sur le pelouse du Pierre Mauroy. Les Lillois se créent quelques situations mais ne mettent absolument pas en danger la défense niçoise.

Et comme rien ne sourit aux Lillois, il n’a pas fallu beaucoup d’occasions aux Aiglons pour inscrire le quatrième but. Sur un corner, Dante touche le ballon et trouve Dolberg. À la limite du hors-jeu, le Danois prend le dessus sur Jardim et signe un doublé, permettant à Nice prendre encore plus le large (4-0, 64e).

Un véritable coup de massue pour les champions de France, incapables de réagir face à une équipe de Nice parfaitement en place et létale en contre. C’est d’ailleurs sur une transition rapide que le Gym croit coller une manita au LOSC. Gouiri fait trembler les filets une cinquième fois, mais le but est finalement annulé pour une position de hors-jeu.

Les Niçois fêtent le quatrième but face au LOSC, inscrit par Kasper Dolberg. Icon Sport
Les Niçois fêtent le quatrième but face au LOSC, inscrit par Kasper Dolberg. Icon Sport

Qu’importe, le mal est fait pour les Lillois, qui n’ont pu sauver l’honneur, malgré la tentative de Jonathan Bamba, parfaitement sortie par Benitez. Un score lourd qui va rester dans les têtes des Dogues. Cela fait déjà sept buts encaissés en deux rencontres pour les hommes de Jocelyn Gourvennec. La saison dernière, les filets lillois n’avaient tremblé qu’à vingt-trois reprises en championnat…

Le chantier est donc déjà immense pour Gourvennec et les siens. Quant à Christophe Galtier, l’entraîneur français joue un très mauvais tour à son ancien club et montre que l’OGC Nice a les armes pour se mêler à la lutte pour les places européennes.

Fiche du match :

Stade Pierre Mauroy (Lille)

Score : LOSC 0 – 4 OGC Nice

Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : Dolberg (1e), Lemina (5e), Gouiri (45e+3), Dolberg (64e).

Avertissements : Atal (21′), Celik (35′) André (45+2) et Yazici (56′).

LOSC (4-4-2) : Jardim – Çelik, Fonte, Botman, Reinildo – Ikoné (Jonathan David, 46′), Yazıcı (Onana, 64′), André, Bamba – Yılmaz et Weah (Lihadji, 64′).

Nice (4-4-2) : Benitez – Atal (Lotomba, 66′), Todibo, Dante, Bard – Rosario, Lemina (Thuram, 73′), Boudaoui (Maolida, 57′), Kluivert (Kamara, 73′) – Gouiri et Dolberg (Ndoye, 66′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : LOSC (Lille), OGC Nice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires