dans

LdC : le Maccabi Haïfa, formalité ou vrai piège pour le PSG ?

Confiance mais méfiance.

Nikita Rukavytsya et Neymar, adversaires lors de Maccabi Haïfa - PSG (Icon Sport)
Nikita Rukavytsya et Neymar, adversaires lors de Maccabi Haïfa - PSG (Icon Sport)

Vainqueur du choc face à la Juventus Turin pour débuter sa campagne de Ligue des champions, le Paris Saint-Germain sera en quête de confirmation ce mercredi 14 septembre 2022 sur la pelouse du Maccabi Haïfa. Un adversaire très largement à la portée du PSG, mais... Plus

Considéré comme l’un des favoris à la victoire finale en Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a justifié ce statut en disposant de la Juventus Turin lors de la première journée (2-1). Si tout n’a pas été parfait, le PSG a montré, sur quelques fulgurances, qu’il faudrait compter avec lui cette saison. En attendant, les fans du club de la capitale espèrent une vraie démonstration de force cette semaine en Israël, sur la pelouse du Maccabi Haïfa.

Le PSG en patron en Israël ?

Hasard du calendrier, le Paris Saint-Germain va se rendre en Israël pour la seconde fois cet été. La première, c’était à Tel Aviv, à l’occasion du Trophée des Champions brillamment remporté face à Nantes (4-0). Cette fois, c’est à Haïfa que le PSG a rendez-vous. Et ce pour prendre part à la deuxième journée de Ligue des champions. Leader de Ligue 1, vainqueur de son match inaugural de C1 face à la Juve, le club de la capitale n’a pas pris de retard à l’allumage. Ce mercredi, les hommes de Christophe Galtier se devront d’enchaîner.

Kylian Mbappé avec le Paris Saint-Germain (Icon Sport)
Kylian Mbappé avec le Paris Saint-Germain (Icon Sport)

Sur le match qui se profile, le plus gros adversaire du Paris Saint-Germain est probablement lui-même. Certes, Kylian Mbappé et ses coéquipiers devront se méfier de la grosse ambiance du stade Sammy-Ofer, plutôt petit par la taille (30 000 personnes) mais parfois très bruyant. Qu’à cela ne tienne, sportivement parlant, le PSG partira très largement avec la faveur des pronostics. Et s’il fait preuve d’une solidarité à toute épreuve, que les talents individuels sont mis au service du collectif, alors on pourrait même assister à une rencontre pour le moins prolifique.

Le Maccabi Haïfa de retour en C1, 13 ans après

Dans ce groupe H de Ligue des champions, le Paris Saint-Germain fait figure de favori, tandis que la Juventus Turin et le Benfica Lisbonne font office de très sérieux outsiders. Le Maccabi Haïfa, lui, complète le tableau. Le club israélien n’avait plus connu la C1 depuis 2009, et tentera en premier lieu de faire bonne figure. Lors de la première journée, il a chuté au Portugal (2-0). Malgré le solide 5-3-2 mis en place par Barak Bakhar, le champion d’Israël en titre, déjà seul en tête de Ligat ha’Al après quatre journées, a souffert et n’est jamais parvenu à trouver la faille.

Avec Frantzdy Pierrot, transfuge de… l’En Avant Guingamp, en attaque, l’écurie basée à Haïfa ne devrait pas donner trop de fil à retordre au PSG. À moins que le danger ne vienne d’Omer Atzili, déjà auteur de 6 buts et 2 passes décisives en 4 journées de Championnat. Quelques jours avant un nouveau déplacement, à Lyon cette fois, pour le dernier match avant la trêve internationale, le Paris Saint-Germain ne devra pas trop jouer la carte de la gestion en Israël, sous peine d’être puni. Mais au regard de la philosophie du coach Christophe Galtier, nul doute que ce match de Ligue des champions ne sera pas pris à la légère par le staff parisien.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires