dans

L1, J2 : l’OM s’écroule face à Bordeaux et lâche deux points

Les Phocéens menaient 2-0, mais l’intervention d’un gamin de 18 ans a sauvé les Girondins !

L'OM de Cengiz Ünder a été freiné par Bordeaux (2-2) en Ligue 1, ce dimanche 15 août. Icon Sport
L'OM de Cengiz Ünder a été freiné par Bordeaux (2-2) en Ligue 1, ce dimanche 15 août. Icon Sport

L'Olympique de Marseille a gâché deux points en s'effondrant après la pause face aux Girondins de Bordeaux (2-2), ce dimanche 15 août, lors de la deuxième journée de Ligue 1. Idéalement lancés par Ünder et Payet, les hommes de Jorge Sampaoli ont plié sous les assauts de Timothée Pembélé, qui a revitalisé les Girondins après son entrée à la mi-temps pour obtenir le match nul. Plus

Le Vélodrome ne s’attendait sûrement pas à ça. En transe pour célébrer le retour du public et accueillir comme il se doit les clinquantes recrues de l’Olympique de Marseille, le public marseillais croyait se diriger vers une soirée de rêve face à Bordeaux en Ligue 1, ce dimanche 15 août. Surtout lorsqu’Ünder et Payet ont concrétisé la domination marseillaise pour permettre aux locaux de mener 2-0 à la mi-temps.

Mais l’entrée en jeu de Timothée Pembélé côté Girondin a changé la face du match. Sous l’impulsion de leur jeune piston droit, les Bordelais ont retrouvé leurs moyens pour égaliser et tenir le point du match nul. Au grand dam du Vélodrome, qui pourra néanmoins se féliciter de l’ardeur affichée par les hommes de Jorge Sampaoli pour tenter d’arracher la victoire.

Après la frayeur, la tornade OM balaie Bordeaux

L’ambiance au Vélodrome, incandescente, donne le sourire avant même le coup d’envoi. Mais l’effondrement brutal de Samuel Kalu dès la 5e minute de jeu jette un immense froid sur le stade marseillais. Pris en charge, autorisé à reprendre la partie mais finalement sorti à la 14e minute, l’attaquant nigérian, visiblement victime d’un malaise vagal, a flanqué une sacrée frousse à tous les acteurs et observateurs du match.

Victime d'un malaise vagal dès la 5e minute, Samuel Kalu a été pris en charge, avant de sortir à la 4e minute. Icon Sport
Victime d’un malaise vagal dès la 5e minute, Samuel Kalu a été pris en charge, avant de sortir à la 4e minute. Icon Sport

Cela n’empêche pas l’OM de faire valoir sa supériorité technique. Plus forte collectivement, l’équipe de Jorge Sampaoli a surtout de sacrées individualités pour la transcender. Coïncidence ou non, il s’agit pour la plupart des recrues dénichées par Pablo Longoria. Konrad de la Fuente est intenable sur son côté gauche, Gerson fait régner sa loi au milieu et livre sa première performance majeure sous le maillot marseillais, Ünder s’impose comme un danger sur son côté gauche… C’est d’ailleurs le gaucher turc qui débloque la situation pour l’OM, après une contribution des deux autres recrues citées (1-0, 34e).

Cengiz Ünder a inscrit son premier but en match officiel avec l'OM, en ouvrant le score contre Bordeaux. Icon Sport
Cengiz Ünder a inscrit son deuxième but en match officiel avec l’OM, en ouvrant le score contre Bordeaux. Icon Sport

Lui n’est pas un renfort estival, mais il vaut tout l’or du monde quand il est affûté : Dimitri Payet. Servi à gauche, le n°10 profite du laxisme du milieu et de la défense bordelaise pour repiquer, grignoter mètre par mètre et tromper Costil (2-0, 41e). Bordeaux est KO et semble dépourvu de toute ressource pour renverser la vapeur.

https://twitter.com/IFAST66/status/1426989588086669313?s=20

Pembélé (18 ans) réveille les Girondins

C’est pourtant ce qui se produit au retour des vestiaires. Les Girondins apparaissent transcendés dans le sillage d’un atout sorti de la poche de Vladimir Petković : Timothée Pembélé. A seulement 18 ans, le jeune défenseur prêté par le PSG rameute ses partenaires presque à lui tout seul, en débordant d’activité sur son côté droit. Cinq minutes après son entrée, le voilà déjà qui réduit l’écart grâce à une frappe contrée (2-1, 51e).

Timothée Pembélé a réveillé les Girondins de Bordeaux à lui tout seul dès son entrée à la mi-temps. Icon Sport
Timothée Pembélé a réveillé les Girondins de Bordeaux à lui tout seul dès son entrée à la mi-temps. Icon Sport

Transfigurés, les Girondins prennent le dessus dans l’engagement sur des Marseillais médusés. Et sur un oubli de la défense olympienne sur corner, Rémi Oudin égalise d’une volée clinique (2-2, 57e).

Mais l’OM n’a pas dit son dernier mot. Et Jorge Sampaoli non plus. Le volcanique technicien argentin sort ses indésirables Radonjić et Benedetto du banc, qui manquent de refaire basculer l’OM devant. Et même le carton rouge direct de Balerdi pour une intervention dangereuse (88e) n’entamera pas l’impétuosité de l’OM, prêt à tout perdre pour tout gagner en fin de match. Les deux camps en resteront finalement là, et le Vélodrome s’en contentera.

La fiche du match

Marseille 2 – 2 Bordeaux

Buts : Ünder (34e), Payet (41e) pour l’OM / Pembélé (51e), Oudin (57e) pour Bordeaux

OM (3-2-4-1) : Mandanda – Saliba, Balerdi, Luan Peres – B. Kamara, P. Gueye – De la Fuente, Guendouzi (65e, Benedetto), Gerson, Ünder (73e, Radonjić) – Payet.

Bordeaux (3-5-2) : Costil – Mexer (46e, Pembélé), Koscielny, Mangas – Kwateng, Sissokho, Otavio, Basić (68e, Adli), Mensah – Kalu (14e, Oudin), Hwang.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux, Olympique de Marseille (OM)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires