dans

Igor Tudor, l’entraîneur idéal pour réveiller l’OM ?

Le nouveau coach marseillais sera attendu au tournant.

Igor Tudor sort d'une expérience d'entraîneur au Hellas Vérone (Icon Sport)
Igor Tudor, sort d'une expérience d'entraîneur au Hellas Vérone (Icon Sport)

Après le coup de tonnerre relatif à l'annonce du départ de Jorge Sampaoli, l'Olympique de Marseille ne devra pas se reposer sur ses lauriers. Avec un mercato en plein chantier et des supporters en plein doute, Igor Tudor est-il l'homme de la situation pour remotiver les troupes ? Plus

Après l’annonce du départ de Jorge Sampaoli, l’Olympique de Marseille n’a pas mis beaucoup de temps avant de lui trouver un successeur. Il s’agit d’Igor Tudor, ancien défenseur de renom, ex-international et taulier de la Juventus Turin. Malgré un joli CV de joueur, le Croate de 44 ans manque encore un peu de bouteille en tant que coach. Saura-t-il se montrer à la hauteur du challenge proposé par l’OM ?

Tudor, un ancien défenseur de renom

Pour succéder à un technicien de la trempe de Sampaoli, on aurait pu s’attendre à un grand nom. Finalement, Marseille a donc jeté son dévolu sur Igor Tudor. Un nom qui ne parle pas forcément au grand public. Cet ancien défenseur central, natif de Split, a fait ses armes dans le club phare de la ville, le Hajduk, avant de se révéler aux yeux de l’Europe entière sous le maillot de la Juventus Turin.

Igor Tudor, le futur entraîneur de l'OM (Icon Sport)
Igor Tudor, le futur entraîneur de l’OM (Icon Sport)

En huit ans au sein du Club de la Vieille Dame, Tudor aura disputé près de 200 matches. Accrochant, à son mur de trophées, deux titres en Serie A ainsi qu’une Coupe Intertoto. Sans oublier cette finale de Ligue des champions, hélas perdue, en 2003. L’homme aux 55 sélections avec la Croatie (3 buts) a également terminé à une belle troisième place lors de la Coupe du Monde 98, en France, après avoir chuté face aux Bleus en demi-finale. En 2012, il est d’ailleurs rappelé par la Fédération croate pour occuper un poste d’adjoint. Le début d’une carrière d’entraîneur qui n’en est peut-être qu’à ses balbutiements.

Un parcours de coach à étoffer… à l’OM ?

En 2013, c’est plutôt naturellement qu’Igor Tudor a pris place sur le banc du club de ses débuts, le Hajduk Split. La suite est moins faste. Plusieurs clubs en peu de temps (PAOK, Karabükspor, Galatasaray), avant un retour à Split. Puis, en 2020, Andrea Pirlo lui a proposé de devenir son adjoint à la Juventus Turin, une autre de ses anciennes équipes. Mais l’envie d’être numéro 1 était trop forte, ce qui a poussé l’homme au mètre 93 à retrouver une place d’entraîneur principal, au Hellas Vérone.

Une dernière expérience plus que satisfaisante qui a visiblement tapé dans l’œil des dirigeants de l’Olympique de Marseille. En effet, Igor Tudor a mené le club italien à une superbe neuvième place en Serie A. Faute d’un accord contractuel, les deux parties ont préféré stopper leur collaboration à l’issue de la saison. Qu’à cela ne tienne, Tudor a marqué les esprits à Vérone et pourrait bien être le catalyseur de l’été marseillais. Maintenant que la DNCG n’est plus une menace, il est grand temps de véritablement lancer le mercato. Surtout que la saison promet d’être longue, l’OM étant qualifié, rappelons-le, pour la prochaine édition de la Ligue des champions. Désormais, reste à savoir le Croate aura les épaules assez larges pour se placer dans la continuité de Sampaoli. Histoire de laisser Marseille tout en haut de la Ligue 1 et le plus haut possible en C1. Sacré challenge en vue !

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Igor Tudor
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires