dans

Exclu Foot11 – Schneeberger : « Drogba ? On a tout de suite vu qu’il était au-dessus du lot ! »

Un ancien coéquipier se souvient !

Didier Drogba a remporté la C1 en 2012 à Chelsea / Icon Sport
Didier Drogba a remporté la C1 en 2012 à Chelsea / Icon Sport Photo : Leicester/ Bpi / Icon Sport

Didier Drogba a évolué au Levallois Sporting Club entre 1993 et 1997 avant de partir au MUC 72 et de découvrir le monde professionnel et la division 2. Plus

Pierre-Olivier Schneeberger a joué à deux reprises à Levallois mais aussi à Versailles. Arrivé jeune à Levallois, l’attaquant a évolué en jeunes Didier Drogba. L’occasion pour lui de se remémorer quelques souvenirs avec l’ancien attaquant de l’OM et de Chelsea.

« Levallois le club de ma vie »

Pierre-Olivier Schneeberger / DR
Pierre-Olivier Schneeberger / DR

« Pour moi Levallois, c’est le club de ma vie, de mon cœur. J’ai rejoint le club en Jeunes quand j’étais en sport-études. J’avais 14 ans quand je suis arrivé au club. Aussi, nous étions au début des années 90. J’ai fait Cadets, Juniors et ensuite Seniors. À l’époque quand j’arrive chez les Seniors, nous étions en National 2. Puis la montée en CFA. Deux ans après la descente en CFA 2. Je me rappelle de ma seconde saison où j’ai mis 17 buts. L’organigramme et la direction changeaient. Je suis parti à Versailles avant de revenir 3 ans après à Levallois sous la houlette de Pierre Mbappe, l’oncle de Kylian. Il était coach de l’équipe première en CFA 2. J’ai croisé beaucoup de réserves pros avec Levallois. Contre le PSG, il y avait Yanovski mais aussi Ogbeche qui était très fort à 17 ans, Rennes il y avait Briand, Gourvennec »

La rencontre avec Dider Drogba

« J’ai fait 3 ans Cadets à Levallois après une refonte des catégories d’ages. C’est à ce moment-là que Didier Drogba est arrivé au club. Aussi, j’ai joué une année en Cadets avec lui et une demi-saison en Juniors avec la Gambardella. Je l’ai recroisé une fois quand il était revenu à Levallois voir un ou deux matchs de l’équipe première. À Levallois, j’ai également croisé Olivier Thomert qui est devenu pro à Lens. J’ai joué aussi à Levallois pendant 1 an avec Walid Mesloub qui a été pro ensuite à Lens et Lorient. Enfin plus jeune en sport-études, j’ai connu Brahim Hemdani qui a été libéro à l’OM. Aussi, on voit dans ces joueurs, des aptitudes supérieurs »

Didier Drogba, premiers pas à Levallois

« Didier est arrivé dans un groupe qui se connaissait. Il avait de la timidité et était très humble vis-à-vis du groupe. Très rapidement, On a vu qu’il avait des qualités athlétiques bien au-dessus de tout le groupe qui était en place. Son adresse balle au pied et sa dimension physique l’ont tout de suite fait intégrer l’équipe première. Grâce à lui et sa qualité de finisseur devant et du groupe, on a pu rivaliser avec nos concurrents historiques comme le Racing. On avait fait un beau parcours de coupe. Je n’étais pas associé à Didier devant. J’étais sur le côté gauche ou au milieu. Il a dû bénéficier de quelques centres venus de la gauche de ma part. Il avait un jeu de tête bien au-dessus de la moyenne. Le jeu de tête à cet âge-là, ce n’est pas ce que l’on préfère »

Un match en particulier avec Didier ?

« Je me rappelle de ce match contre le Racing, nous étions des Cadets régionaux contre des Cadets Nationaux. Nous les battons un soir de semaine en coupe au stade Pablo Néruda qui deviendra plus tard Stade Didier Drogba. Didier avait été impressionnant. Il donnait une confiance à l’équipe. Cela élevait le niveau des autres le fait de l’avoir avec nous. C’est comme cela que l’on a gagné ce soir-là »

L’évolution de Didier Drogba

Didier Drogba a évolué à Guingamp lors de la saison 2002-2003 / Icon Sport
Didier Drogba a évolué à Guingamp lors de la saison 2002-2003 / Icon Sport

« À cette époque, dans la tête des parents, le football, c’est un loisir. Il n’y a pas encore cette maturité pour qu’on sente chez les jeunes, que l’on va devenir professionnel. Pourtant, pour Didier, cela ne semblait faire aucun doute. Aujourd’hui, il y a des recruteurs et des filières de détections. Ce n’était pas trop le cas à notre époque On ne se projetait pas en tant que joueur pro à cette époque. Didier qui avait intégré les Seniors revenait souvent aider les Juniors à l’occasion de certains matchs, notamment en Gambardella. On se rend compte qu’il évoluait très bien et vite. Ensuite, il part au Mans. Levallois avait des connexions avec le Mans. Sa carrière, c’est magnifique. Quand c’est un joueur que l’on a connu, on le suit d’un œil plus attentif. À chaque étape, il devenait plus fort. Un parcours fabuleux de sa part « 

Personne(s) lié(s) à cet article : Didier Drogba
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires