dans

Exclu F11, Pancrate : « Veretout est un bon atout pour l’OM »

ils ont évolué ensemble de 2011 à 2014

Veretout, nouveau joueur de l'OM / Icon Sport
Veretout, nouveau joueur de l'OM / Icon Sport

Pour Foot11, l'ancien attaquant, Fabrice Pancrate, raconte les premiers pas au FC Nantes de Jordan Veretout dans le monde professionnel en 2011 et juge son évolution. Plus

Jordan Veretout va faire son retour en Ligue 1 à Marseille. Le milieu de terrain international de 29 ans a évolué au FC Nantes et à l’AS Saint-Etienne. Une parenthèse en Angleterre à Aston Villa avant de s’envoler vers l’Italie. En 2017, il signe à la Fiorentina et en 2019, arrive à la Roma. Il remporte la Ligue Europa Conférence cette saison avec le club de la Louve. Fabrice Pancrate, avec qui il a évolué à Nantes, nous en dit plus sur la nouvelle recrue marseillaise.

Quels souvenirs gardes-tu de Jordan Veretout que tu as côtoyé à Nantes ?

« Jordan, c’est un bon joueur avant tout. Une personne attachante et très joviale. C’est un joueur qu’il fallait aussi cadrer d’un point de vue de l’hygiène de vie. Il était jeune et insouciant. À son âge, vous avez tendance à faire tout ce que les jeunes faisaient. Il profitait de la vie tout en jouant au football et en étant performant. Il lui a fallu prendre conscience que c’était son métier. Jordan aurait été deux fois plus performant, s’il s’était mis un cadre de vie. C’est venu avec le temps. Il a rencontré sa femme puis a eu un enfant. Cela a rééquilibré les choses ».

Jordan Veretout et Fabrice Pancrate ont joué 45 matchs ensemble avec le FC Nantes / Icon Sport
Jordan Veretout et Fabrice Pancrate ont joué 45 matchs ensemble avec le FC Nantes / Icon Sport

« Ce fut difficile pour lui en Angleterre. Aujourd’hui, il a trouvé ce qui lui convenait le mieux en Italie. En effet, on voit toute l’étendue de son talent, que ce soit la Fiorentina où il a joué et à la Roma. C’est quelqu’un qui a connu l’équipe de France grâce à ses performances de haut niveau. C’est une juste récompense pour lui. Jordan, c’est un bon mec ».

Quelles étaient ses qualités à Nantes quand il jouait avec toi ?

« Il avait un gros volume de jeu, mais aussi une grosse capacité physique. Il s’essoufflait très rarement et avait une grosse VMA. Jordan était capable de faire les efforts en phase offensive et défensive. Ainsi, faire le relais entre la défense et l’attaque. Veretout était capable de faire des passes décisives, de marquer aussi et finissait sur les coups francs. Toutes ses qualités ont fait de lui un joueur accompli et de haut niveau ».

Un mot sur son évolution jusqu’à une arrivée à Marseille ?

« C’est bizarre que tu me parles de ça parce que je regardais hier les actualités football, car je suis en plein dedans. Je suis tombé sur son actu à lui et Marseille. Ainsi que la polémique qui engendre le possible départ à Marseille de Jordan Veretout. Concernant les qualités qu’il a et son potentiel, cela peut être une plus-value pour un club comme Marseille. Jordan a fait des matchs de très haut niveau avec la Roma en Champions League et en Europa League Conference. Il peut être un très bon élément pour Marseille. Marseille, c’est un contexte très particulier, ce n’est pas tout le monde qui peut y jouer. On l’a vu dans le passé avec certains exemples ».

« Je voulais l’appeler et je lui donnerais des trois petits conseils. Cependant, je ne suis pas à sa place. Le contexte marseillais est difficile. Quand tu gagnes, tu es un Dieu. Quand tu perds, tu n’es qu’un moins que rien. C’est le cas dans les grands clubs, j’ai envie de te dire. Pour le club, c’est un bon atout. Marseille reste un de nos tauliers de notre championnat ».

Es-tu toujours resté en contact avec Veretout malgré toutes ses années ?

« On ne se parle pas tous les jours. Mais des fois, j’envoie un message par WhatsApp et on échange. Je le félicite pour ses performances. Parfois, je l’appelle pour autre chose. En effet, je suis aussi conseiller sportif. Quand tu as des joueurs dans les clubs dont le sien, tu es en relation avec le directeur sportif. Je ne l’appelle pas régulièrement comme d’autres joueurs de son effectif, mais je peux l’avoir en ligne une fois tous les mois ou une fois tous les deux mois ».

Sur quels aspects a-t-il progressé ?

« Dans la constance, il a progressé. Jordan est très régulier. Il lui est arrivé d’être bon sur un match et moins bon sur un autre. Puis, d’être moyen sur un autre match et enfin d’être bon à nouveau. Quand tu as une famille, tu prépares différemment tes matchs que lorsque tu es jeune. Il y a la fatigue qui arrive et qui n’est pas la même quand tu as 20 ans que maintenant à 28-29 ans. Veretout prend beaucoup d’initiatives et le jeu à son compte. Il est moins timide.  Dans un club comme la Roma, les coups francs, c’est lui qui tire. Les penaltys, c’est lui qui tire. Qu’un joueur français s’impose dans un club comme la Roma et dans un contexte italien, c’est bien. Jordan marque également beaucoup plus qu’avant ». 

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Fabrice Pancrate, Jordan Veretout
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires