dans

Exclu – Coupe de France : le match Red Star (N1) – Monaco (L1) décrypté par d’anciens joueurs !

avec de belles anecdotes sur les débuts de Thierry Henry et David Trezeguet à Monaco !

Le Red Star d'Habib Beye défie l'AS Monaco de Wissam Ben Yedder en 32e de finale de Coupe de France, ce dimanche 19 décembre. Icon Sport
Le Red Star d'Habib Beye défie l'AS Monaco de Wissam Ben Yedder en 32e de finale de Coupe de France, ce dimanche 19 décembre. Icon Sport

Après avoir éliminé le RC Lens la saison dernière en Coupe de France, le Red Star retrouve un nouveau gros calibre de Ligue 1 cette année. C'est l'AS Monaco qui se présente au stade Bauer, ce dimanche 19 novembre à partir de 13h45, en 32es de finale de la compétition. L'occasion de demander à d'anciens joueurs liés à ces deux clubs de ressortir leurs souvenirs, afin d'aborder cette rencontre de la meilleure des manières ! Plus

L’AS Monaco effectue son entrée en lice en 32e de finale de la Coupe de France face au Red Star, ce dimanche 19 décembre à 13h45. Et les Monégasques ont bien l’ambition de se qualifier face au club de National 1, dirigé par l’ex-joueur et consultant Habib Beye. D’anciens joueurs qui connaissent bien les deux équipes nous ont donné les clés de ce match, en exclusivité pour Foot11.com.

Guillaume Loriot : « je me rappelle du stade Bauer, de son ambiance »

L’ex-milieu Guillaume Loriot (35 ans), notamment, a le bon profil. Celui qui compte 55 matchs de Ligue 1 a en effet rencontré l’AS Monaco avec Le Mans en première division, mais aussi le Red Star en Ligue 2 avec l’US Créteil puis en National 1 avec l’US Boulogne.

« Monaco a toujours eu des bonnes équipes avec des supers joueurs. Je me rappelle de Maicon qui m’avait impressionné avec Le Mans. Concernant le Red Star, je me rappelle surtout du Stade Bauer, de son ambiance. J’avais joué contre mon ancien coéquipier Kevin Lefaix, qui était alors au Red Star. Je pense qu’Habib Beye est un bon coach. Il dégage de la sérénité et peut beaucoup leur apporter sur ce genre de match. Cependant, Monaco est un gros morceau ». (Guillaume Loriot)

Guillaume Loriot (à gauche) face à François Modesto lors du match de Ligue 1 entre Le Mans et Monaco en 2006. Icon Sport
Guillaume Loriot (à gauche) face à François Modesto lors du match de Ligue 1 entre Le Mans et Monaco en 2006. Icon Sport

Yann Dobo : « David Trezeguet ne parlait pas français quand il est arrivé à Monaco »

L’ancien milieu offensif Yann Dobo (62 matchs de Ligue 2 entre 2003 et 2005), lui, est un fin connaisseur des rouages de l’AS Monaco. Il a en effet fréquenté le centre de formation du club entre 15 et 19 ans, jusqu’en 1997. Il y a notamment côtoyé Thierry Henry (arrivé en 1993) et David Trezeguet (arrivé en 1995).

Thierry Henry et David Trezeguet en 1996 et 1997 avec Monaco
Thierry Henry et David Trezeguet en 1996 et 1997 avec Monaco

« J’ai eu un coup de cœur pour ce club quand j’avais 10-11 ans. Je devais signer à Sochaux, où j’avais été repéré par leur recruteur. Ce recruteur, Arnold Catalano, a ensuite été embauché par Monaco et m’a proposé de faire un essai là-bas. Nous sommes arrivés à 5 de Clairefontaine, dont Thierry Henry. Il avait déjà une bonne réputation au niveau national. Il a commencé très fort la première année avec nous en U17 Nationaux, en marquant plus de 40 buts. David Trezeguet, lui était arrivé par le biais de l’équipe réserve lors de ma 3e saison. Il ne parlait pas français. Au départ, ce n’était pas évident pour lui. La vitesse n’était pas la même en Europe. Néanmoins, rapidement, nous avons vu qu’il avait un don dans la surface de réparation. Il y avait quelques critiques au début sur son jeu. Cependant, il les a fait disparaitre avec caractère et beaucoup de travail. » (Yann Dobo)

L'ancien milieu offensif Yann Dobo sous les couleurs de Créteil en 2005. Icon Sport
L’ancien milieu offensif Yann Dobo sous les couleurs de Créteil en 2005. Icon Sport

Mamadou Mané : « j’y crois pour le Red Star ! »

De son côté, l’ancien défenseur Mamadou Mané, qui a évolué en Division 2 avec le Red Star, se souvient : « j’ai connu un 32e de finale avec Noisy le Sec contre la D1 de Saint-Étienne à Bauer en tant que joueur. On avait éliminé Strasbourg, qui était en D2, au tour d’avant. J’ai fait 3 matchs de Ligue 2 avec le Red Star en fin de saison avec des joueurs comme Steve Marlet. Pierre Repellini m’avait récompensé de ma saison avec le centre. J’y crois dimanche pour le Red Star, tout est possible ! »

Le Red Star a repris des couleurs avant le choc !

Très mal en point avant l’arrivée d’Habib Beye sur le banc, le Red Star s’est replacé à la 12e place du classement de National 1. Avant de défier Monaco, les Audoniens restent sur un joli succès contre Sedan à l’extérieur (1-3), avec un triplé de l’attaquant Pape Meïssa Ba. Et selon leur entraîneur, les pensionnaires du stade Bauer peuvent mettre en difficulté le club de la Principauté, comme Habib Beye l’a confié à L’Equipe.

Pape Meissa Ba, l'atout offensif avec 8 buts en championnat / Icon Sport
Pape Meissa Ba a marqué 8 buts en championnat avec le Red Star / Icon Sport

Le Red Star compte en son sein des joueurs expérimentés, comme le capitaine et ex taulier d’Angers Cheikh N’Doye. Il y a aussi l’ancien défenseur de l’OM Stéphane Sparagna ou encore l’ancien défenseur de Chambly (Ligue 2) Aniss El Hriti.

Le Red Star face à l’AS Monaco : une première en Coupe de France !

Cet affrontement ne sera pas une première pour les deux clubs, qui se sont rencontrés 16 fois jusque dans les années 70. Mais il s’agira d’une découverte en Coupe de France ! L’AS Monaco de Niko Kovač pourra notamment compter sur ses internationaux français Wissam Ben Yedder (9 buts en L1), Aurélien Tchouaméni ou Djibril Sidibé, mais aussi sur l’international allemand Kevin Volland (4 buts et 5 passes décisives cette saison). Huitième de Ligue 1, le club de la Principauté compte un bilan de 7 victoires, 5 nuls et 6 défaites en championnat cette saison. Les joueurs de l’ASM restent sur un revers face au PSG (0-2) malgré une très bonne première période.

L'AS Monaco possède des internationaux comme Aurélien Tchouaméni, Djibril Sidibé, Kevin Volland et Myron Boadu (de gauche à droite). Icon Sport
L’AS Monaco possède des internationaux comme Aurélien Tchouaméni, Djibril Sidibé, Kevin Volland et Myron Boadu (de gauche à droite). Icon Sport

Faites vos jeux !

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Red Star FC
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires