dans

Euro 2020 : l’Ukraine résiste au retour de la Macédoine du Nord (2-1)

L’Ukraine tient son premier succès.

L'Ukraine a résisté au retour de la Macédoine du Nord (2-1), ce jeudi 17 juin, et engrange sa première victoire à l'Euro 2020. Icon Sport
L'Ukraine a résisté au retour de la Macédoine du Nord (2-1), ce jeudi 17 juin, et engrange sa première victoire à l'Euro 2020. Icon Sport

L'Ukraine s'est fait peur, mais elle tient son premier succès dans cet Euro 2020. Ce jeudi 17 juin, les hommes d'Andriy Chevtchenko ont pris le meilleur sur la Macédoine du Nord grâce à une première période canon (2-1). Les partenaires de Goran Pandev peuvent être fiers de leur réaction d'orgueil en seconde période, mais n'ont pas pu empêcher leur deuxième défaite en deux matchs. Plus

L’Ukraine est lancée ! Après une défaite champagne contre les Pays-Bas (3-2) pour leur entrée en lice, les hommes d’Andriy Chevtchenko ont rectifié le tir face à la Macédoine du Nord, ce jeudi 17 juin. Et au vu de leur première période, c’est mérité. Avec déjà deux buts d’avance à la 36e minute, la Sbirna pensait avoir réglé le compte des partenaires de Goran Pandev. Mais les Bleus et Jaunes ont subitement levé le pied après la pause, permettant aux Lions Rouges d’y croire.

L'Ukraine a démarré très fort, mais a levé le pied après la pause face à la Macédoine du Nord. Icon Sport
L’Ukraine a démarré très fort, mais a levé le pied après la pause face à la Macédoine du Nord. Icon Sport

Des Lions Rouges vaillants qui ont réduit l’écart peu avant l’heure de jeu, mais qui étaient un peu justes pour accrocher l’égalisation. L’Ukraine revient ainsi à hauteur des Pays-Bas et de l’Autriche avec 3 points dans ce groupe C, avant que les deux nations en décousent de leur côté ce jeudi soir. Pour la Macédoine du Nord, en revanche, il faudra espérer que les Oranje ne s’imposent pas ce soir pour continuer de croire à une hypothétique qualification.

L’Ukraine en mode panzer

Largement supérieure à son adversaire dès les premiers instants, l’Ukraine met rapidement Dimitrievski à contribution (4e, 8e). Si la Macédoine du Nord réagit grâce à ses virtuoses Bardhi (15e) et Elmas (17e), il ne s’agit que d’un feu de paille dans le brasier des hommes d’Andriy Chevtchenko. Les deux hommes forts de l’Ukraine, Yarmolenko et Yaremchuk, sont intenables et font vivre un enfer à la défense macédonienne.

Yarmolenko a été le bourreau des Macédoniens du Nord en première période. Icon Sport
Yarmolenko a été le bourreau des Macédoniens du Nord en première période. Icon Sport

Il ne manque qu’un peu de dextérité dans le dernier geste pour concrétiser cette domination au tableau d’affichage, et c’est l’ailier de West Ham qui s’en charge. A l’affût d’un corner dévié, le capitaine Yarmolenko trouve la faille ! (1-0, 28e). La tornade ukrainienne peut alors s’abattre avec encore plus de violence sur les plaines macédoniennes. Seulement six minutes plus tard, Yaremchuk alourdit déjà le score après un bon appel en profondeur (2-0, 34e). Et le 3-0 pointe déjà le bout de son nez avec Yarmolenko (40e), même si Pandev avait cru relancer le match une minute plus tôt en marquant un but finalement annulé pour hors-jeu.

Yarmolenko célèbre son but avec Malinovski. Icon Sport
Yarmolenko célèbre son but avec Malinovski. Icon Sport

Le sursaut d’orgueil de la Macédoine du Nord… en vain

Au bord du gouffre, la Macédoine du Nord est obligée de jouer son va-tout après la mi-temps. La légende Pandev montre la voie à ses partenaires, et notamment à un Ademi survolté. Après une première tentative (47e), le milieu central envoie un pétard repoussé par Bushchan, et Karavaiev doit commettre la faute sur Pandev dans la surface (54e). Si Alioski bute sur la muraille Bushchan dans un premier temps, la victime de Marko Arnautovic a le bonheur de voir le ballon revenir sur lui. Cette fois, pas de blagues (2-1, 56e).

Alioski avait redonné de l'espoir à la Macédoine du Nord en marquant à la suite de son penalty manqué en deuxième période. Icon Sport
Alioski avait redonné de l’espoir à la Macédoine du Nord en marquant à la suite de son penalty manqué en deuxième période. Icon Sport

Une réduction du score méritée pour une Macédoine du Nord bien plus tranchante, à l’inverse d’une Ukraine qui subit le contrecoup de sa furia en première période. Bushchan, notamment, est encore forcé d’intervenir pour maintenir son équipe à flot (67e). Mais les joueurs des Balkans laissent naturellement des espaces, dont Malinovski manque de profiter à base de grosses cartouches (50e, 65e, 87e). La Macédoine du Nord croit alors voir ses derniers espoirs s’envoler lorsque l’arbitre accorde un penalty sévère mais juste pour un coup franc heurté du bras par Avramoski (81e). Mais l’immense Dimitrievski se déploie admirablement pour repousser la tentative de Malinovski. Néanmoins, les Lions Rouges ne sauront pas en profiter pour égaliser, malgré un dernier gros frisson de Trajkovski (90e+3). L’Ukraine peut dire ouf !

La fiche du match

Ukraine 2 – 1 Macédoine du Nord

Buts : Yarmolenko (29e) et Yaremchuk (34e) pour l’Ukraine / Alioski (57e sp) pour la Macédoine du Nord

Ukraine (4-3-3) : Bushchan – Karavaïev, Zabarni, Matvienko, Mykolenko – Shaparenko, Stepanenko, Zinchenko – Yarmolenko (c), Yaremtchuk, Malinovski.

Macédoine du Nord (3-4-2-1) : Dimitrievski – Ristovski, Velkovski, Musliu – Nikolov, Ademi, Spirovski, Alioski – Bardhi, Elmas – Pandev (c).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Macédoine du Nord, Ukraine
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires