dans

EdF : les Bleus ont des maux à quelques mois du Mondial

Fin de saison éprouvante pour les Bleus…

L'EdF qui a débuté lundi 6 juin 2022 en Croatie (Icon Sport)
L'EdF qui a débuté lundi 6 juin 2022 en Croatie (Icon Sport)

Une défaite, un nul poussif, la campagne de l'équipe de France a mal débuté en Ligue des Nations. À un peu plus de cinq mois de la Coupe du Monde au Qatar, faut-il être inquiet ? L'EdF a encore deux matches pour se rassurer, nous rassurer. Plus

On avait laissé l’équipe de France sur une série en cours de cinq victoires. En l’espace de quelques jours seulement, les certitudes ont vacillé. Il y a eu cette surprenante défaite au Stade de France face au Danemark (1-2), avant un résultat nul compliqué sur la -piètre-pelouse croate (1-1). Simple vent contraire ou vrai malaise en EdF ? Les deux prochaines échéances devraient nous en dire un peu plus sur le vrai visage de la bande à Deschamps.

Une incapacité à tenir un résultat qui inquiète

Face au Danemark, en l’absence du sélectionneur Didier Deschamps, endeuillé, Guy Stéphan avait opté pour un désormais traditionnel 3-5-2. Hormis Paul Pogba, blessé, et Presnel Kimpembe, sur le banc, le onze de départ pouvait ressembler à ce qui se dessinera au Qatar en fin d’année. Malgré une ouverture du score de l’inévitable Karim Benzema, l’EdF avait vu l’étonnant Cornelius s’offrir un doublé, Mbappé et Varane sortir touchés. Une défaite et une sale soirée pour les Bleus.

Griezmann et Mbappé n'ont pas encore trouvé le chemin des filets en Ligue des Nations (Icon Sport)
Griezmann et Mbappé n’ont pas encore trouvé le chemin des filets en Ligue des Nations (Icon Sport)

Dans la foulée, en Croatie, Deschamps, de retour, a opté pour de profonds remaniements. Passage en 4-2-3-1, et un seul rescapé, Tchouaméni. Malgré un onze de départ très expérimental, l’EdF a montré quelques bonnes choses. Ben Yedder s’est illustré en offrant une merveille de passe décisive à Rabiot. Les anciens Parisiens Nkunku et Diaby ont fait mal aux Croates. Mais en fin de match, les Bleus ont perdu toute maîtrise. Clauss, à peine entré en jeu, a concédé un penalty. Le vice-champion du monde 2018, dans le sillage d’un Modric toujours aussi précieux, aurait pu l’emporter sur le fil. La France, elle, a de sérieuses questions à se poser si elle veut enfin décoller dans cette Ligue des Nations.

Autriche et Croatie pour mieux se projeter

Pas le temps de gamberger pour autant. Dès le vendredi 10 juin prochain, l’EdF sera à Vienne pour y affronter l’Autriche. Des Autrichiens qui ont corrigé la Croatie d’entrée et qui ont chuté sur le fil face au Danemark. Autant dire que se profile une nouvelle opposition de qualité pour N’Golo Kanté et ses coéquipiers. Reste à savoir dans quel état d’esprit les Bleus vont aborder ce déplacement. À l’image d’un Antoine Griezmann quasiment muet en club en 2022 et qui n’a plus marqué en sélection depuis novembre 2021, certains joueurs seront attendus au tournant. Il s’agira aussi de gérer au mieux les forces vives avant un quatrième et dernier match contre la Croatie.

Bien évidemment, au sortir d’une saison extrêmement remplie pour certains, on pense à Karim Benzema, vainqueur de la Ligue des champions, il y a peu, les organismes ont besoin de souffler. Mais d’autres auront clairement besoin de prouver sur ces deux prochains matches. On l’a dit, des joueurs comme Nkunku, Diaby ou encore Ben Yedder ont prouvé qu’ils avaient de réelles chances d’aller au Qatar en fin d’année. Certains chantiers, en défense notamment, subsistent. Le déplacement en Autriche et la réception de la Croatie seront autant de rendez-vous à ne pas manquer pour le groupe de l’EdF. Sous peine de voir la Coupe du Monde, prévue dès le 21 novembre prochain, s’éloigner.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires