dans

Coup d’envoi de l’Euro 2020 : l’Euro est une fête et le restera

Malgré le Covid, l’Euro compte tout faire pour rester un spectacle

La France de Kylian Mbappé, le Portugal de Cristiano Ronaldo et la Macédoine du Nord de Goran Pandev rassemblées un événement toujours spécial : l'Euro 2020, dont le coup d'envoi est donné ce vendredi 11 juin 2021. Icon Sport
La France de Kylian Mbappé, le Portugal de Cristiano Ronaldo et la Macédoine du Nord de Goran Pandev rassemblées un événement toujours spécial : l'Euro 2020, dont le coup d'envoi est donné ce vendredi 11 juin 2021. Icon Sport

Malgré l'incertitude liée à la crise sanitaire, le coup d'envoi de l'Euro 2020 marque le retour d'un grand rendez-vous attendu avec excitation par tous les fans du continent, ce vendredi 11 juin 2021. Dans un nouveau format (une compétition éparpillée aux quatre coins de l'Europe) qui suscite la curiosité, et avec du public (même en jauge réduite) dans les stades. Avec des stars (Cristiano Ronaldo, Benzema, Lukaku, Lewandowski) qui ne demandent qu'à se sublimer. Une parenthèse enchantée et fédératrice pour l'Europe, qui en a bien besoin en ces temps troublés. Plus

Ça y est, c’est le grand jour. L’Euro 2020 impose enfin son agenda aux fans de foot du continent, à partir de ce vendredi soir 11 juin. L’Italie et la Turquie ouvriront le bal à 21h pour le match d’ouverture à Rome. Le 11 juin 2021, donc. Après un an d’attente, et malgré tous les tracas liés au Covid qui plongent plusieurs sélections comme l’Espagne dans l’incertitude, malgré quelques polémiques sur fond de tensions géopolitiques comme le maillot ukrainien qui a provoqué l’ire de la Russie, le grand événement tant attendu devient une réalité.

L’Euro 2020, le retour d’une grand messe tant attendue

Car l’Euro, malgré ce contexte sanitaire très difficile, reste une grande fête. Une fête qui suscite l’enthousiasme et l’effervescence assez largement en Europe. France et Angleterre, Pays-Bas et Allemagne, Danemark et Suède… Beaucoup se voient offrir une joyeuse opportunité de pondérer leurs rivalités historiques sur un terrain de jeu commun. Une formidable occasion, également, de créer du lien entre certaines nations qui se connaissent encore relativement peu. Nul doute que la France va apprendre à mieux connaître la Hongrie après leur match commun, samedi 19 juin. Et que dire de la Macédoine du Nord. Le pays des Balkans a bien mérité de se voir offrir une exposition bienvenue et à travers un prisme plus léger que son récent conflit avec la Grèce pour son changement de nom.

La sélection de la Suède sera l'une des outsiders de l'Euro. Icon sport
La sélection de la Suède sera l’une des outsiders de l’Euro. Icon sport

Après tant de mois de privation, l’Euro est aussi une formidable opportunité pour certains Européens de revoyager à travers le continent et de regoûter la joie d’assister à un match en tribunes. Le président de l’UEFA Aleksander Ceferin avait bien compris la portée de l’événement, en forçant les villes-hôtes à accueillir du public dans les stades. Ce qui fait néanmoins grincer des dents à ceux qui y voient un dangereux passe-droit au regard de la situation sanitaire.

Wembley va accueillir du public à l'Euro, comme tous les stades sélectionnés pour la compétition. Icon SPort
Wembley va accueillir du public à l’Euro, comme tous les stades sélectionnés pour la compétition. Icon SPort

Le football reprend ses droits, et pas n’importe lequel : celui de l’Euro

Mais qu’importe : pour les optimistes, l’essentiel est ailleurs. Les sociétés européennes ont bien mérité une parenthèse enchantée et fédératrice. Les passionnés de football aussi. Qui ne jubile pas à l’idée de revoir la France, l’Angleterre, le Portugal, l’Espagne, l’Italie ou l’Allemagne s’entrechoquer dans cette gigantesque arène où il n’en restera qu’un ? Quel fan de foot européen n’éprouve pas une once d’excitation à l’idée de retrouver Karim Benzema lors d’une grande compétition internationale ?

Karim Benzema va retrouver la tension d'une grande compétition internationale à l'Euro. Icon Sport
Karim Benzema va retrouver la tension d’une grande compétition internationale à l’Euro. Icon Sport

Qui ne meurt pas d’impatience de revoir de merveilleuses associations, porteuses de tous les fantasmes, comme un Cristiano Ronaldo-João Félix-Bernardo Silva avec le Portugal, un Kane-Sancho-Foden-Rashford avec l’Angleterre ou un Lukaku-De Bruyne-Hazard avec la Belgique ? Qui ne trépigne pas de savoir comment la Turquie de Burak Yilmaz compte déferler sur l’Europe ? De savoir qui sera la nouvelle surprise de cet Euro, après l’Islande et le pays de Galles en 2016 ? De voir Robert Lewandowski déployer tout son génie pour triompher des défenses les plus cadenassées d’Europe ? L’Euro est une grande fête au goût tellement spécial pour les fans de football du continent, et elle compte bien le rester, malgré le Covid et les polémiques.

Romelu Lukaku et Kevin De Bruyne vont-ils enchanter l'Europe le temps d'un été ? Icon Sport
Romelu Lukaku et Kevin De Bruyne vont-ils enchanter l’Europe le temps d’un été ? Icon Sport
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires