dans

Bordeaux : un mercato sauce bordelaise pour la Ligue 2 ?

Avec une équipe expérimentale contre VA ?

Le plus dur est peut-être à venir pour Gérard Lopez et les Girondins de Bordeaux (iconsport)
Le plus dur est peut-être à venir pour Gérard Lopez et les Girondins de Bordeaux (iconsport)

Tout juste sauvé d'une rétrogradation en National, Bordeaux s'apprête à disputer la première journée de Ligue 2 face à Valenciennes. Les Girondins sauront-ils aligner une équipe compétitive ? Plus

Ce samedi 30 juillet 2022 à 19 heures, les Girondins de Bordeaux vont accueillir le Valenciennes FC de Nicolas Rabuel pour le compte de la première journée de Ligue 2. Après une saison catastrophique en Ligue 1, puis un été qui aurait pu virer au cauchemar, le club au scapulaire va finalement retrouver le terrain avec ambition, mais aussi beaucoup de questions. À commencer par un effectif plus que jamais en chantier. Et le temps presse.

Aucune recrue pour la réception de Valenciennes

Cette semaine, le sourire était forcément de rigueur à Bordeaux. À défaut d’avoir su sauver sa place au sein de l’élite du football français, l’écurie du président Lopez a évité un stage au troisième échelon. Qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques, notamment pour certains salariés du club. Mais au moment d’aborder cette saison de Ligue 2, l’entraîneur David Guion et son staff savent que tout reste à faire. Pour la réception de Valenciennes, les Girondins n’aligneront aucune recrue estivale. En effet, Yoann Barbet et Vital Nsimba, les deux seuls renforts du mercato à l’heure actuelle, ne seront pas qualifiés.

David Guion, l'entraîneur de Bordeaux, attend encore une petite dizaine de joueurs cet été (Icon Sport)
David Guion, l’entraîneur de Bordeaux, attend encore une petite dizaine de joueurs cet été (Icon Sport)

Ce samedi, le 4-3-3 entr’aperçu durant les matches de préparation pourrait bien être reconduit. À terme, comme l’expliquent nos confrères de L’Equipe dans leurs colonnes, c’est un 4-4-2 qui devrait bel et bien se dessiner. Sans Sékou Mara, transféré à Southampton il y a peu. Ni Enock Kwateng, Edson Mexer, Rémi Oudin ou encore M’Baye Niang. Qui ont repris plus tard que les autres, début juillet, et qui s’entraînent actuellement avec l’équipe réserve. Un Niang qui pourrait d’ailleurs rester en Ligue 1 cet été, les promus que sont l’AC Ajaccio et l’AJ Auxerre le suivant de très près.

Huit renforts espérés pour le mois d’août

Concrètement, pour disposer d’un effectif digne de la Ligue 2, taillé pour jouer la remontée immédiate au sein de l’élite, Bordeaux espère attirer prochainement un gardien de but d’expérience, un latéral droit et deux ailiers. Quatre renforts qui sont attendus au plus vite afin de prendre le minimum de retard à l’allumage. Avec Rodez, Niort, Grenoble, Guingamp et Quevilly/Rouen au programme du mois d’août, il s’agira d’être compétitifs dès que possible du côté des Girondins.

En parallèle, la formation du 33 doit se mettre en quête de quatre doublures, concernant les postes de défenseur central, latéral gauche, milieu de terrain et attaquant. Si un club comme les Girondins de Bordeaux jouit forcément d’une belle cote de popularité, bon nombre de concurrents disposent déjà d’un effectif quasi-complet et les bonnes affaires vont se faire de plus en plus rares. Surtout que le club au scapulaire, même sauvé, doit repasser devant la DNCG, probablement en début de semaine prochaine. Et que certaines mesures d’encadrement pourraient lui être imposées. Vous l’aurez compris, la fin des déboires à Bordeaux, ce n’est pas pour tout de suite.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires