dans

Après une saison manquée, l’OL veut avancer de trois en trois

Enfin un retour aux affaires ?

Peter Bosz, coach de l'OL, et ses joueurs à l'entraînement au Groupama Center - Icon Sport
Peter Bosz, coach de l'OL, et ses joueurs à l'entraînement au Groupama Center - Icon Sport

Exempté de son match de la deuxième journée de Ligue 1 conte Lorient, l'OL retrouve les terrains et le Groupama Stadium contre l'ESTAC. L'occasion de valider la première fois contre Ajaccio, et de viser toujours plus haut. Plus

L’OL coupé dans son élan

Vainqueur de l’AC Ajaccio lors de la première journée de Ligue 1 au Groupama Stadium, l’OL a dû passer son tour le week-end dernier. La faute à la pelouse en très mauvais état du Moustoir, antre du FC Lorient. Ainsi, les hommes de Peter Bosz ont eu à patienter pour retrouver la compétition. Et elle est enfin de retour ce vendredi (21h) au Parc OL, contre l’ESTAC.

Sans Anthony Lopes, suspendu quatre matches après sa sortie kamikaze contre l’ACA, et avec quelques doutes qui traversent le Rhône. Dans le jeu, les Lyonnais peuvent encore fait beaucoup mieux. L’absence de Maxence Caqueret dans l’entrejeu s’est fait ressentir lors du premier match. Et le grand retour du génial milieu de terrain français pourrait faire un bien fou à Peter Bosz et les siens. Prolongé à deux reprises en l’espace d’un mois, le natif de Vénissieux aura la lourde tâche de porter le milieu lyonnais, même s’il pourra compter sur l’aide de Corentin Tolisso, qui retrouve des sensations.

Anthony Lopes, exclu lors du premier match de Ligue 1 entre l'OL et Ajaccio. Icon Sport
Anthony Lopes, exclu lors du premier match de Ligue 1 entre l’OL et Ajaccio. Icon Sport

Pour autant, tout ne sera pas réglé avec les retours des deux joueurs formés à l’OL. En difficulté sur certaines transitions défensives contre Ajaccio, les fantômes de la saison dernière ont resurgi au Groupama Stadium, qui s’attendait à une soirée bien plus tranquille contre le promu corse. Face à l’ESTAC, ce vendredi, les Lyonnais doivent enfin convaincre.

Des passages à vide qui peuvent coûter cher

Habitué à faire et à défaire la saison dernière, l’OL doit trouver son rythme de croisière. Et cela passe par des performances convaincantes contre les « petits » de Ligue 1. Engranger des points le plus souvent possible pour ne pas se retrouver – une saison de plus – sans la moindre Coupe d’Europe.

L’Olympique Lyonnais, qui a commencé par une victoire, ne peut se permettre de choisir ses matches. L’arrivée de joueurs d’expérience comme Alexandre Lacazette ou encore Corentin Tolisso pourrait aider la nouvelle génération lyonnaise à s’investir à 100% dans chaque minute de chaque rencontre. Les deux anciens, qui ont connu le très haut niveau à Arsenal et au Bayern, sont aussi revenus pour inculquer ces valeurs aux jeunes.

Après une saison sans saveur marquée par de trop nombreux passages à vide, le temps est venu pour l’OL de remettre le bleu de chauffe et de ne pas s’habituer à la médiocrité ambiante qui habite le Groupama Stadium depuis plusieurs saisons.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires