dans

Ligue Europa, J2 : un terne Monaco résiste à la Real Sociedad et sauve un bon point (1-1)

Monaco s’en sort bien en Espagne.

Si elle a subi, l'AS Monaco est parvenue à décrocher un point sur la pelouse de la Real Sociedad en Ligue Europa (AS Monaco)
Si elle a subi, l'AS Monaco est parvenue à décrocher un point sur la pelouse de la Real Sociedad en Ligue Europa (AS Monaco)

Chez une Real Sociedad maître du ballon, dominatrice mais globalement peu menaçante, l'AS Monaco est parvenue à décrocher un bon point ce jeudi 30 septembre dans le cadre de la deuxième journée de Ligue Europa (1-1). Avec quatre points en deux journées, l'ASM partage la tête du groupe B avec le PSV qu'elle retrouvera après la trêve internationale. Plus

Monaco, un point c’est tout

Deux semaines après avoir battu Sturm Graz au forceps (1-0), Monaco n’est pas parvenu à enchaîner une deuxième victoire consécutive dans le groupe B de Ligue Europa. En déplacement chez la Real Sociedad, dauphin du Real Madrid en Liga, les Monégasques ont même livré une pâle copie ce jeudi 30 septembre. D’abord devant grâce à Axel Disasi buteur sur corner, l’ASM a plié au début de la deuxième période sur la même phase de jeu devant la tête de Mikel Merino. Sans briller, après une première prestation déjà poussive, les hommes du Rocher décrochent un point et ne pourront pas retenir autre chose de ce match.

Après deux journées, ils partagent leur place de leader, seule qualificative pour le prochain tour, au profit du PSV, vainqueur en Autriche dans le même temps (1-4). Les deux équipes régleront leurs comptes aux Pays-Bas le 21 octobre avant de se retrouver sur la Côte d’Azur le 4 novembre.

Le froid réalisme monégasque

À Saint-Sébastien, une Real Sociedad fidèle à sa philosophie et à sa nature joueuses fait sien le ballon dès les premiers instants. Malgré une brochette d’absents, les Basques se tournent d’entrée de jeu vers les derniers mètres adverses. Des intentions qu’ils tentent rapidement de mettre en pratique lorsque Mikel Oyarzabal et Adnan Januzaj cherchent à tester Alexander Nübel de loin, sans trouver le cadre.

Adnan Januzaj a fait passer le premier frisson dans la défense de Monaco (iconsport)
Adnan Januzaj a fait passer le premier frisson dans la défense de Monaco (iconsport)

Pendant ce temps, les incursions monégasques dans la moitié de terrain espagnole se comptent sur les doigts d’une main dans le premier quart d’heure. Mais le football est un sport impitoyable et après une bonne première combinaison dans le tiers adverse, l’ASM profite d’un coup du sort pour ouvrir le score. Sur un corner déposé par Sofiane Diop, Axel Disasi s’envole. Frappé de la tête, le ballon trouve le poteau puis le bras d’Alex Remiro pour finir au fond (0-1, 16’).

Confortés par le score, les hommes de la Principauté ne modifient alors pas leur approche de la rencontre et cherchent avant tout à bien défendre. Face à des locaux en manque d’imagination devant, et sans véritable avant-centre, le match tombe petit à petit dans l’ennui dans un stade d’Anoeta bruyant bien que loin d’avoir fait le plein. Sur les bords de l’Atlantique, les occasions de s’enflammer sont rares et seul Oyarzabal, le plus actif des Espagnols, provoque un frémissement en reprenant mal un bon centre de Portu (29’).

Face à la défense de Monaco, Portu et Oyarzabal ont plusieurs fois cherché à combiner, en vain (iconsport)
Face à la défense de Monaco, Portu et Oyarzabal ont plusieurs fois cherché à combiner, en vain (iconsport)

La Real répond à Monaco

Les premières minutes de la seconde période dessinent le même rapport de force qu’avant la pause. La Real conserve en effet le ballon et s’installe dans le camp monégasque. Forcé de renvoyer Djibril Sidibé sur le banc, Monaco perd toutefois sa solidité du premier acte sur coup de pied arrêté et se fait même rapidement rejoindre. Sur corner, frappé sortant par Januzaj, Mikel Merino répond ainsi à Disasi en envoyant le cuir dans le petit filet opposé (1-1, 53′).

Un résultat nul qui, semble-t-il, satisfait alors Niko Kovać. Le Croate décide de maintenir Wissam Ben Yedder sur le banc alors que ses hommes continuent de peiner dans la construction et s’affichent sous un visage totalement inoffensif. S’il envoie Alexander Golovin et Kevin Volland, il décide également de modifier son animation défensive dans le dernier quart d’heure. S’ils ont fait illusion avant la pause, cadrant trois frappes, les joueurs à la diagonale ne font désormais que subir.

Mais l’imprécision espagnole et l’intervention de Nübel devant Portu permettent finalement aux visiteurs d’assurer l’essentiel. Au terme d’un triste match, que l’empoignade générale du temps additionnel aura fini par animer quelque peu, Monaco se contentera aisément de ce point ramené d’Espagne.

Lors des deux prochaines journées, l'AS Monaco de Kovác disputera une double confrontation décisive pour la qualification face au PSV Eindhoven (iconsport)
Lors des deux prochaines journées, l’AS Monaco de Kovác disputera une double confrontation décisive pour la qualification face au PSV Eindhoven (iconsport)

La feuille du match :

Real Sociedad 1-1 AS Monaco

Buts : Merino (53′) pour la Real Sociedad ; Disasi (16′) pour Monaco.

Le onze de la Real Sociedad (4-3-3): Remiro – Zaldua, Elustundo, Zubeldia, Munoz – Zubimendi, Guevara, Merino – Januzaj, Portu, Oyarzabal (Karrikaburu, 90’+1).

Le onze de l’AS Monaco (3-4-3) : Nübel – Sidibé (Aguilar, 46′), Disasi, Badiashile – Lucas, Fofana (Golovin, 65′), Tchouaméni, Henrique – Diatta, Boadu (Volland, 65′), Diop (Maripan, 74′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires