dans

L1 (J12) : le PSG retourne le LOSC au forceps grâce à un grand Di María

Le PSG (encore) laborieux mais (encore) victorieux !

Angel Di Maria et le PSG ont réussi à retourner la situation contre le LOSC. Icon Sport
Angel Di Maria et le PSG ont réussi à retourner la situation contre le LOSC. Icon Sport

Malmené pendant une heure et mené au score par le LOSC, le PSG s'en est sorti grâce à Neymar et Di María (1-2), ce vendredi 29 octobre en Ligue 1. L'ailier argentin, passeur décisif sur l'égalisation, a marqué le but de la victoire à la 88e minute. Il permet aux Parisiens de prendre provisoirement 10 points d'avance sur Lens en tête du classement. Plus

Le PSG tient sa revanche sur le LOSC, qui l’avait privé du titre de champion de France la saison passée et du Trophée des Champions cette saison. Ce vendredi 29 octobre en Ligue 1, le club de la capitale a pourtant longtemps été tourmenté par son bourreau du Nord. Mais les Parisiens, indigents en première période et privés de Kylian Mbappé, ont retrouvé des couleurs après la sortie d’un Lionel Messi touché à la mi-temps. Et c’est Ángel Di María qui a actionné la guillotine en dernier pour bouter les fantômes lillois hors du Parc des Princes.

Le PSG s'en est tiré face au LOSC. Icon Sport
Le PSG s’en est tiré face au LOSC. Icon Sport

Le LOSC comme chez lui au Parc des Princes

Dès le premier coup de sifflet, le LOSC montre qu’il est ici pour réaliser un gros coup. Et le PSG montre qu’il est prêt à donner le bâton pour se faire battre. Premier ballon parisien, première perte de balle, et première grosse situation pour Lille, qui se retrouve comme par magie à 3 contre 1 dans le camp adverse. Heureusement, Donnarumma sort une énorme parade de son chapeau face à Yılmaz (1e).

Mais le PSG ne retient pas les leçons de ce premier avertissement. Orphelins de Marco Verratti au milieu, les partenaires d’Idrissa Gueye s’obstinent à prendre des risques dans leur camp. Le LOSC bénéficie ainsi de nouvelles opportunités pour ouvrir le score dans un premier quart d’heure tonitruant. La récompense arrive finalement à la demi-heure de jeu, quand Yılmaz efface Kehrer sur le côté gauche, avant de servir David… Le jeune Canadien fait mouche à bout portant (0-1, 31e) et en profite pour s’installer seul en classement des buteurs du championnat.

Neymar et Di María changent tout pour le PSG

Sans Kylian Mbappé, le PSG semble déboussolé en phase offensive. Les échanges entre Messi, Neymar et Di María sont trop rares, et n’aboutissent que sur deux situations : une frappe du droit d’El Fideo, captée par Grbić (23e), et une action d’école que l’ailier droit manque de parachever en lucarne (40e). Pour remédier à ces difficultés, Mauricio Pochettino lance un vrai n°9 à la pause, Mauro Icardi, pour remplacer un Messi diminué par une gêne musculaire.

Un changement qui apporte plus de présence sur le front de l’attaque parisienne, et qui libère Neymar et Di María. Les deux stars sont ainsi à l’origine de l’égalisation du PSG après une passe du Brésilien pour l’Argentin, qui centre remarquablement pour la reprise de Marquinhos au second poteau (1-1, 74e).

Le LOSC peut s’en vouloir de ne pas avoir achevé Paris lorsqu’il était encore temps, avec deux grosses occasions de David non concrétisées dans le premier quart d’heure de la seconde période (46e, 56e). Les Dogues payent aussi leur manque de conservatisme et leur hardiesse, eux qui ont refusé de bétonner pour continuer de jouer les coups à fond. Fatigués, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont ainsi cédé à deux minutes de la fin du temps règlementaire après un amour d’échange entre Di María et Neymar, conclu par El Fideo (2-1, 88e). Même en l’absence de Mbappé, Paris s’en sort encore grâce à ses individualités. C’est l’avantage d’en avoir une demi-douzaine d’exception dans son effectif…

La fiche du match

PSG 2 – 1 LOSC

Buts : Marquinhos (74e) et Di María (88e) pour le PSG / David (31e) pour le LOSC

PSG (4-3-3) : Donnarumma – Kehrer (65e, Dagba), Marquinhos, Kimpembe, Bernat (65e, N. Mendes) – D. Pereira, Gueye, Wijnaldum (84e, Draxler) – Di María, Messi (46e, Icardi), Neymar.

LOSC (4-4-2) : Grbić – Çelik, Fonte, Djaló, Reinildo – Ikoné (79e, Weah), Xeka, R. Sanches, Bamba – David, Yılmaz (75e, Onana).

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires